Expositions en cours

Biennale de Busan 2022, We, on the Rising Wave

Busan (Corée du Sud)
03.09 - 06.11.2022

PrécédentSuivant

Communiqué de presse


La Biennale de Busan 2022 s'ouvre le 3 septembre et se poursuivra jusqu'au 6 novembre. Avec le thème Nous, sur la vague montante et la programmation organisée par le directeur artistique Haeju Kim, cet événement présente un total de 239 œuvres de 64 artistes/équipes d'artistes (80 personnes au total) représentant 25 pays.










































 


















































English
























Expositions en cours et à venir

Le concept de « vague » englobe les idées de personnes en mouvement, les marées tumultueuses de l'histoire, les ondes radio et les longueurs d'onde, la terre et la mer, et l'interdépendance. L'idée d'être « sur la vague montante » transmet le sens de corps individuels situés dans un contexte historique et environnemental ondulatoire, où les êtres humains et les autres êtres vivants et objets de notre planète sont étroitement imbriqués dans un seul corps global.

Autrefois une petite communauté de pêcheurs, la ville coréenne de Busan s'est développée au fil du temps pour devenir la grande métropole qu'elle est aujourd'hui, en commençant par son appropriation de la mer pour former un port terrestre puis à travers des périodes d'afflux rapides de population et d'industrialisation accélérée. Son paysage aux structures complexes - un mélange de ports et d'installations industrielles, des lignes verticales d'immeubles de grande hauteur, d'autoroutes et de ponts surélevés, le tout sur un terrain naturel de montagnes, d'océan et de rivières - illustre les changements dynamiques que les villes asiatiques ont subis depuis l'ère moderne. La Biennale de Busan 2022 présente les histoires dissimulées sous le paysage de Busan en les reliant à d'autres histoires d'endroits plus lointains tout en examinant la situation de Busan dans le contexte de notre réalité mondiale.

L'exposition s'articule autour de quatre thèmes principaux. Elle se concentre d’abord sur l'identité de Busan en termes de « migration ». Inspirée par le fait que la majeure partie de la population de la ville est venue d'autres régions lorsqu'elle a connu une expansion rapide depuis l'ouverture initiale du port en 1876 jusqu'à la guerre de Corée de 1950 et 1953 et l'ère de l'industrialisation qui a suivi, il établit des liens entre cette identité et d'autres les histoires de migration et les histoires qui s'y rapportent. Un deuxième thème concerne les histoires des femmes et des travailleuses, qui ont été historiquement éclipsées malgré leurs contributions au processus d'industrialisation de Busan. Le troisième évoque les problèmes liés à l'écosystème urbain de Busan, qui a émergé au milieu d'un processus de croissance rapide et de changements dans un paysage naturel diversifié de montagnes, de rivières et de mer. Réfléchissant à la dévastation environnementale dans le monde d'aujourd'hui et à la manière dont des vies en ont été affectées, l'exposition soulève les questions de coexistence entre la nature et l'humanité dans la situation à laquelle nous nous trouvons actuellement confrontés. Enfin, l'exposition réfléchit dans un sens historique sur les effets dus à la technologie et à la modernisation sur la forme épousée par la ville, tout en imaginant comment l'évolution technologique du futur pourrait être liée à la localisation de la région. En explorant ces quatre voies, la Biennale de Busan 2022 explore la forme, l'état et le temps dans lesquels se situe notre « vague » actuelle et pose la question de la prochaine étape à franchir.

Outre l'exposition, la Biennale de Busan 2022 proposera également un large éventail de programmes publics, de performances, de conférences d'artistes et d’ateliers. Des rencontres et des conférences d'artistes auront lieu du samedi 3 septembre à fin octobre, offrant l'occasion d'entendre les artistes participants parler de l'ensemble de leur travail, y compris les processus de recherche, de création et d'exposition. Un atelier a également été organisé avec Sandy Rodriguez, Sera Waters et Ha Mihyun. Sur le site de l'exposition sur l'île de Yeongdo, un théâtre en plein air projettera des documentaires et des vidéos des artistes participants au coucher du soleil du jeudi au dimanche. Le premier long métrage projeté sera Still and All du réalisateur de documentaires installé à Busan, Kim Young-jo. Octobre verra la première asiatique de Remote, un film de Mika Rottenberg et Mahyad Tousi.














Exposition du 03 septembre au 06 novemobre 2022. 1191 Nakdongnam-ro, Hadan-dong, Saha-gu - Museum of Contemporary Art Busan, Yeongdo, Old Town in Busan Cit 49300 Busan (Corée du Sud). T +82 51 503 6580.

Ouverture du mardi au dimanche de 10h à 18h.


 







 











 





 



























 





 











LIAF 2022, Fantasmagoriana, Kabelvag, Norvège

© ArtCatalyse International / Marika Prévosto 2022. Tous droits réservés

Kūlī/Karambu, 2021. Watercolor and gouache on handmade wasli paper, 63×8cm (15). Courtesy of the artist and MCA.

Kūlī/Karambu, 2021. Watercolor and gouache on handmade wasli paper, 63×8cm (15). Courtesy of the artist and MCA.