Archives 1er semestre 2022

Expositions en cours et à venir

Anozero 21-22 Meia-Noite - Minuit, 2ème volet

Biennale de Coimbra, (Portugal)

09.04 - 26.06.2022

PrécédentSuivant

Communiqué de presse


Anozero'21–22 Meia-noite (Midnight) rassemble les œuvres des artistes et collectifs suivants : Ana Pi, Aurélia de Souza, Beatriz Santiago Muñoz, Candice Lin & P. ​​Staff, Carlos Bunga, Christian Nyampeta & Obi Okigbo, Daniel Steegmann Mangrané, Diana Policarpo, Elisabetta Benassi, Elise Florenty & Marcel Türkowsky, Em'kal Eyongakpa, Euridice Zaituna LaKala, Filipa César, Gabriel Chaile, Jarbas Lopes, Jesse Darling, Jessica Warboys, Joana Escoval, Julie Béna, Lastenia Canayo—Pecon Quena, Laura Huertas Millán, Laura Lamiel, Louidgi Beltrame, Lygia Pape, Maja Escher, Mané Pacheco, Marinho de Pina, Marta Lança, Mary Beth Edelson, Meris Angioletti, Minia Biabiany, Musa paradisiaca, Nelson Pereira dos Santos, Paul Mpagi Sepuya, Ru Kim, Sarah Maldoror, Seni Awa Camara, Sonia Vaz Borges, Vivian Suter, Yoan Sorin.










































 


















































English























« La bibliothèque Joanine - une perle du baroque et un trésor de l'Université de Coimbra - a été construite comme un geste impérialiste qui visait à encapsuler les connaissances et à afficher la domination coloniale. Cette forteresse du savoir (et du pouvoir) est aussi le refuge d'une petite colonie de chauves-souris qui y ont trouvé les conditions idéales pour s'installer. Sous le couvert du silence nocturne, les chauves-souris se nourrissent d'insectes et de larves qui, autrement, grignoteraient les 55 000 livres de la bibliothèque. La nuit est leur temps de liberté, le moment où elles sortent de leurs cachettes et commencent à travailler à la conservation de notre patrimoine commun. Pour nous, le fait qu'il y ait des chauves-souris vivant dans la bibliothèque Joanine a été une étincelle qui a déclenché une cascade de réflexions. Nous espérons qu'elles pourront offrir la même inspiration à tous ceux qui visitent la Biennale.

Dans notre idéalisation critique de Meia-noite, nous imaginons la nuit comme un espace fluide, un espace de rupture des normes, ouvert à d'autres visions, savoirs, interactions et corps. Nous l'envisageons comme un espace de résistance et de liberté, un lieu politique, métaphysique et expérimental. Ici, la nuit est un territoire de relations symbiotiques entre les humains et les autres êtres, un lieu de co-dépendance et de co-évolution. Dans cette perspective, la nuit nous fascine par sa capacité plurielle à « transévaluer » les catégories normatives universelles.

L'université est avant tout un lieu de savoir et de pouvoir. Si les bibliothèques sont l'incarnation du savoir (d'un certain type protégé) et les chauves-souris l'incarnation de l'obscurité, nous les retrouvons ici dans une relation de dépendance mutuelle. La bibliothèque et la chauve-souris deviennent des sujets politiques. Une idée centrale de notre recherche pour Meia-noite était de savoir comment interroger la production de savoir incarnée par la Bibliothèque Joanine. Comment proposer des épistémologies alternatives ? Comment apprendre de l'intelligence des chauves-souris ? Comment imaginer d'autres formes d'interaction ?

Notre intention était de nous libérer des récits et du dualisme normatif de la pensée moderne qui fracturent notre société contemporaine et produisent une imbrication de discriminations : racisme, sexisme, discrimination d’âge, de capacité, de classe, pour n'en citer que quelques-unes. Dans cet esprit, nous avons appliqué des méthodologies qui nous aident à expérimenter des modes de production de connaissances créatifs, inattendus et marginaux. Nous avons placé les « lunettes » de ces chauves-souris de Coimbra sur nos lunettes féministes et avons invité un groupe d'artistes à partager avec nous leurs outils artistiques et critiques. Des outils qui se multiplient et connectent des mondes, qui viennent d'un lieu existant après le patriarcat : des outils du futur.

Inspirée de la nuit, cette proposition pour Anozero’21-22 est une tentative d’ouverture hors d’une fissure spéculative, celle qui ne propose aucune réponse mais soulève de nombreuses questions. C'est une tentative d'inventer d'autres modes d'existence, de relation, d'être et de vivre ensemble. » —Elfi Turpin & Filipa Oliveira, commissaires de la Biennale.

Le programme de la Biennale d'Anozero développe le thème central et l'exposition en trois autres domaines de dialogue entre les artistes, et entre les artistes, les communautés locales et les visiteurs : activation, édition et convergence. Le programme d'activation favorise les conversations entre différentes communautés, par le biais d'activités médiatisées telles que des visites guidées, des ateliers et des classes ouvertes. L'édition est d'une grande importance dans la Biennale, comprenant un catalogue édité en deux parties : une première, avec des textes, des rêves et des réflexions sur Anozero et ses artistes, et une seconde, qui consistera en un essai visuel documentant les œuvres créées et présenté dans Meia-noite. Le programme Converging accueille un ensemble d'activités parallèles proposées par des artistes et des organisations artistiques, des expositions, des performances et d'autres événements, et vise à approfondir la recherche sur le thème central en renforçant les liens et en créant de nouvelles connexions avec la production locale.

La Biennale d'art contemporain Anozero—Coimbra est une initiative du Cercle des Arts Plastiques de Coimbra. Elle est organisée en collaboration avec le conseil municipal de Coimbra et l'université de Coimbra et a été présentée pour la première fois en 2015. Son objectif principal est de favoriser la réflexion sur les circonstances qui ont conduit l'université de Coimbra-Alta et Sofia à être classées par l'UNESCO comme Edifice Patrimonial. Cette quatrième édition de la Biennale est l'un des temps forts de la Saison France-Portugal 2022 qui se déroule au Portugal.






Exposition du 09 avril au 26 juin 2022. Coimbra (Portugal).







 







 











 





 



























 





 











Anozero 21-22 Meia-Noite - Minuit, 2ème volet, Biennale de Coimbra, Portugal

© ArtCatalyse International / Marika Prévosto 2021. Tous droits réservés