Archives 1er semestre 2014

Second Life

Kentucky Museum of Art and Craft, Luisville (USA)

18.06 - 14.09.2014

Précédent Suivant

English




Traduction du communiqué de presse E-Flux


En dépit des similitudes entre les animaux et les humains, une hiérarchie a été orchestrée qui classifie le corps de l'animal avec un corpus différent de dimensions esthétiques et éthiques. Grâce à un ensemble spécifiques d'œuvres d'art et de traditions artisanales qui explorent les changements en cours dans les relations entre humains et animaux, l'exposition Second Life étudie diverses approches historiques et contemporaines pour estomper l’éloignement de l’homme envers l'animal et le monde naturel.


Depuis plus de 40.000 ans, comme les premières peintures rupestres l'indiquent, l'animal non-humain a fonctionné comme une source primaire pour des visions artistiques qui contribuent à la médiation de notre compréhension de la nature environnante ainsi que de nous-mêmes. Associant céramique, collage, design, installation, peinture, photographie, sculpture et vidéo avec la taxidermie et d'autres utilisations de vestiges d'êtres animés, Second Life présente des interventions artistiques qui perturbent nos attentes sur l'identité de l'animal et éclairent le rôle actuel que les animaux jouent dans l'art contemporain et la pratique de l'artisanat. La connaissance de la science et de l'anatomie est utilisée pour aborder les thèmes du contrôle, de la préservation et de la survie.














Jacob Heustis, Drool (Squirrel), 2011. Taxidermy, water, tin, wood, polyethylene, pump, electricity.

L'exposition au KMAC emprunte son nom au monde virtuel en ligne Second Life, initié en 2003. Les utilisateurs de Second Life créent un avatar, une apparence souvent idéalisée pour l'ego réel d'un individu. Les avatars deviennent des représentations créatives qui n'existent que dans le monde virtuel où l'utilisateur se voit attribuer une deuxième vie et où ils peut dépenser autant ou plus de temps que dans leur interaction dans leur vie quotidienne réelle. Le fantasme domine le réel.


De même, les cultures autochtones du monde entier se livrent à des rituels folkloriques qui utilisent les os et autres matières animales pour créer des avatars, des masques et totems, permettant aux individus ou aux groupes de se connecter et s'identifier à un pouvoir ou esprit animal qui signifie l'accès à un passé ou une autre ancienne réalité. Ces traditions populaires se rapportent à des événements semblables dans la culture plus large via les récits de super-héros comme Spiderman et X-Men, où les corps mutants, représentés comme ayant à la fois des traits animaliers et humains, permettent aux humains d'accéder à la force et la puissance des créatures féroces de la terre.


Jacob Heustis, Drool (Squirrel), 2011. Taxidermy, water, tin, wood, polyethylene, pump, electricity.


Le décalage entre les nombreux artistes à l'extérieur d'une dépendance sur la pensée anthropocentrique, ou spécisme humain, se reflète dans l'utilisation de plus en plus d'animaux dans l'art contemporain. La beauté naturelle des animaux inspire les artistes qui utilisent l'affichage et l'artisanat de l'histoire naturelle de taxidermie des musées et des trophées de chasse, tout en allant au-delà de ces présentations archaïques d'objectivation du 19e siècle au 21e siècle en créant des œuvres d'art qui sont remplis de significations et d’interprétations dynamiques. L'exposition Second Life se penchera sur la façon dont les artistes ont exploré l'impulsion humaine pour donner vie à l'inanimé, de réanimer la victime, et de transcender le corps.

Artistes présentés dans l'exposition: Jennifer Angus, John James Audubon, Bigert & Bergström, Drew Conrad, Mitch Eckert, Carlee Fernandez, Charles Fréger, Adam Fuss, Kay Polson Grubola, Edward Hart, Laura A. Hartford, Jochem Hendricks, Damien Hirst, Jacob Heustis, Lonnie Holley, Jessica Joslin, Katie Parker et Guy Michael Davis, Vladimir Peric, Rosalie Rosenthal, Andrea Stanislav, Turner + Guyon, Meyer Vaisman.



© ArtCatalyse International / Marika Prévosto 2014. Tous droits réservés

Second Life, Kentucky Museum of Art and Craft, Louisville

Exposition du 14 June au 31 août2014. Kentucky Museum of Art and Craft (KMAC), 715 W Main Street - Louisville, Kentucky 40202 (USA). Ouverture du mardi au samedi de 10h à 17h, le dimanche de 11h à 17h.