Expositions en cours

Limites

Talbot Rice Gallery, Université d’Edinburgh (Ecosse)

23.02 - 04.05.2019

PrécédentSuivant

Communiqué de presse

 

Borderlines (Limites) attire l'attention vers la propriété de la terre sous nos pieds, les domaines sous-marins, les règles régissant la circulation internationale des marchandises, les états-nations, la frontière britannique en Irlande, la souveraineté financière, les territoires tribaux, l'exploration polaire anarchique et la distribution dans le monde entier des ressources naturelles. Conçue pour coïncider avec la sortie prévue du Royaume-Uni de l'UE, l’exposition Borderlines offre des moyens imaginatifs de représenter et repenser les frontières, à une époque où de très réelles démarcations sont envisagées entre le Royaume-Uni et l'Europe.









































 


















































English








Exposition du 23 février au 4 mai 2019. Talbot Rice Gallery, The University of Edinburgh - EH8 9YL Edinburgh (Ecosse). Tél.: +44 131 650 2210. Ouverture du mardi au vendredi de 10h à 17h, le samedi de 12h à 17h.











 







 











 





 



























 





 











Limites, Talbot Rice Gallery, Université d’Edinburgh

© ArtCatalyse International / Marika Prévosto 2019. Tous droits réservés

Lonnie van Brummelen et Siebren de Haan présentent trois œuvres dans l'exposition. Monument to Another Man’s Fatherland raconte l'histoire de l'autel de Pergame, qui se trouve maintenant au musée Pergame de Berlin, à propos du sort des migrants turcs qui souhaitent entrer dans l'UE, juste au moment où le rapatriement des marbres du Parthénon (Elgin) réapparaît dans le débat public suite aux négociations sur le Brexit. Une autre oeuvre montre des blocs de sucre stockés à côté d’un récit complexe d’exportations de sucre et de droits de douane. La troisième, un film particulièrement émouvant dans le contexte du débat épineux de la campagne du Brexit sur les pêcheries britanniques, retrace l’ascension et la chute de la communauté de pêcheurs néerlandais d’Urk après l’aménagement de la mer intérieure afin de créer un terrain propice au développement.


Lara Almarcegui explore la propriété des droits miniers et explique comment est gérée la terre sous nos pieds, tandis que les recherches de Rossella Biscotti sur les implications du basculement d’une énorme dalle de marbre dans les eaux internationales créent une image stratifiée des différentes frontières maritimes. Une mer plus ancienne est évoquée dans les bols de sel fabriqués par Ruth E. Lyons, tous taillés dans du sel extrait d'un gisement daté de plusieurs millions d'années de la mer fossile de Zechstein, qui s’étend sous terre de l'Irlande à la Pologne. Willie Doherty réfléchit sur la frontière entre l'Irlande et l'Irlande du Nord, méditant sur l'impact dramatique que le Brexit pourrait avoir sur certains points de la route, hantés par les souvenirs de la frontière militarisée en place avant l'accord du Vendredi saint.


Nuria Güell évoque un cabinet de conseil qui offrait aux citoyens des pays du PIIGS renfloués par la Commission européenne, la Banque centrale européenne et le FMI la possibilité de pratiquer la désobéissance fiscale sur la base des systèmes d'évasion fiscale utilisés par les magnats, en commentant la dette, l'obéissance et le contrôle au sein de l'UE. Amalia Pica crée des images à partir des timbres qu'elle a rassemblés lorsqu'elle a côtoyé la bureaucratie encadrant la mobilité internationale et l'acquisition de la citoyenneté, tandis que Khvay Samnang interprète sa compréhension de la connaissance incarnée du peuple Chong sur la terre et ses régions, recréant des mouvements en collaboration avec un danseur pour évoquer les territoires tribaux au Cambodge. Mona Vatamanu et Florin Tudor montrent le monde comme une mosaïque de ressources dominantes - industries, minéraux ou travail - et enfin, Santiago Sierra place le drapeau anarchiste aux pôles Nord et Sud.

Commissaire d’exposition  : Tessa Giblin, directrice de la galerie Talbot Rice.
Avec le soutien de Creative Scotland, du Fonds Mondriaan et du Edinburgh College of Art.

Van Brummelen & De Haan, Revolt of the Giants  (still), 2008. Film.

Van Brummelen & De Haan, Revolt of the Giants  (still), 2008. Film.