Archives 2ème semestre 2015

Infosphere

ZKM / Center for Art and Media Karlsruhe (Allemagne)

04.09.2015 - 31.01.2016

PrécédentSuivant

Traduction du communiqué de presse E-Flux


Dans le cadre de GLOBALE, le nouvel événement artistique à l'ère numérique, le ZKM | Centre d'art et de technologie des médias de Karlsruhe présente l'exposition Infosphère. Celle-ci donne un aperçu de l'art à l'ère de la révolution numérique et de ses conséquences sociales. En outre, elle permet de mieux comprendre le nouveau monde des données, dont l'existence a été finalement mesurée par le grand public à travers l'affaire de la NSA.


































English
Deutsch




Infosphere, ZKM / Center for Art and Media Karlsruhe

© ArtCatalyse International / Marika Prévosto 2015. Tous droits réservés

La biosphère, de l'atmosphère vers les océans, constitue la zone habitable où les êtres humains et d'autres formes de vie évoluent. Mais depuis la découverte de la technologie radio sans fil basée sur les ondes électromagnétiques il y a environ 150 ans, nous vivons aussi dans une infosphère.

L'infosphère enveloppe la Terre avec des médias techniques comme la radio, la télévision, les communications mobiles et l'Internet, qui utilisent des ondes électro-magnétiques et garantissent ainsi un flux mondial de l'information en temps réel. Sans le transfert global à commande numérique de l'information et le transport de marchandises et de passagers, les exigences vitales de plus de sept milliards de personnes ne pourraient pas être satisfaites.

Depuis que le code alphabétique a été complété avec le code numérique lors de la révolution numérique, les algorithmes sont devenus un élément fondamental de notre ordre social. Il apparaît souvent comme dépourvu de manuel d'instructions. Cela devient très apparent avec des sujets tels que la surveillance, le big data ou le droit d'auteur sur Internet. Les oeuvres d'art exposées dans cette exposition présentent les réponses actuelles que les artistes, les concepteurs, les architectes et les scientifiques ont trouvé aujourd'hui pour les défis aigus de l'infosphère.

Plus de 70 artistes exposent dans Infosphère, parmi lesquels le Bureau de la recherche créative, Le Groupe de travail de génie critique, Bitnik, Julius Popp, Stéphane Degoutin et Gwenola Wagon, Tyler Coburn, Emma Charles, Zach Blas, Sterling Crispin, Aram Bartholl et Jia .

Fait également partie de l'exposition infosphère le projet d’Armin Linke The Appearence of That Which Cannot be Seen (L'apparence de ce qui ne peut être vu). Il matérialise les aspects invisibles de l'infosphère : les câbles et le matériel, les centres de données, l’espionnage, la veille et les satellites météorologiques, les salles de serveurs des sociétés financières et des banques, ainsi que l'infrastructure de l'infosphère. Des scientifiques et des théoriciens (Ariella Azoulay, Bruno Latour, Peter Weibel, Mark Wigley, et Jan Zalasiewicz) ont été invités à explorer les archives photographiques d’Armin Linke. En étroite collaboration avec l'artiste, différentes images ont été sélectionnées pour être présentées dans l'exposition dans diverses combinaisons.














Exposition du 4 septembre 2015 au 31 janvier 2016. ZKM / Center for Art and Media Karlsruhe, Lorenzstrasse 19 – 76135 Karlsruhe (Allemagne). Tél. : +49 721 81001200. Ouverture du mardi au vendredi de 10h à 18h, samedi et dimanche de 11h à 18h. Fermé le lundi.























 





 











Emma Charles, Fragments on Machines (still), 2013. Single-channel HD video, color, sound, 17 minutes.

© Emma Charles




Emma Charles, Fragments on Machines (still), 2013. Single-channel HD video, color, sound, 17 minutes.