Archives 1er semestre 2015

Carlos Garaicoa, Les politiques et les poésies de l’espace

National Museum of Norway - Museum of Contemporary Art (Norvège)

17.04 - 23.08.2015


Précédent Suivant

Traduction du communiqué de presse E-Flux


Carlos Garaicoa - Les politiques et poétiques de l'espace constitue la première exposition personnelle monographique de Carlos Garaicoa dans les pays nordiques et introduit de nouvelles œuvres produites spécialement pour l'exposition dans le contexte des œuvres datant de début des années 2000.


Déjà au début de sa carrière, Garaicoa a exploré la ville et l'architecture comme des métaphores et des indicateurs pour les mécanismes internes de la société. « Chaque jour je marche dans la ville et ressens son intensité" dit-il. "Pour progresser dans mon travail, j’ai besoin de l'expérience de cette contradiction entre la beauté de la ville et de ses terribles réalités." Le tissu urbain a une valeur, mais suscite en même temps une hésitation quant à l'effet qu'il peut avoir sur ses habitants.





























English




Carlos Garaicoa, Les politiques et les poésies de l’espace, National Museum of Norway

Exposition du 17 avril au 23 août 2015. National Museum of Norway - The Museum of Contemporary Art, Bankplassen 4 - 0151 Oslo (Norway). Ouverture du mardi au vendredi de 11h à 17h, le jeudi de 11h à 19h, - samedi et dimanche de 12h à 17h.











 





 











© ArtCatalyse International / Marika Prévosto 2015. Tous droits réservés

Carlos Garaicoa, Entr'acte (après René Clair), 2014. Courtesy of the artist. Photo: Oak Taylor-Smith.

Carlos Garaicoa, Entr'acte (après René Clair), 2014. Courtesy of the artist. Photo: Oak Taylor-Smith.


La Havane est le point de départ d’une grande partie de son travail et éclaire la position critique de l'artiste sur l'architecture moderniste qu’il voit comme une métaphore de l'échec de l'idée de la modernité comme un catalyseur pour le changement social et la déception ultérieure sur l'espoir et les rêves des utopies du 20e siècle . L'artiste a également reconnu la relation significative entre son oeuvre et les modèles littéraires de la ville, en particulier le concept de la ville comme un espace symbolique qu’on peut trouver chez des auteurs comme Jorge Luis Borges et Italo Calvino. C’est précisément la combinaison de la dimension poétique et analytique de l'œuvre de Garaicoa en dialogue avec les aspects politiques essentiels qu'il a plus souvent été relevés au cours des dernières années, qui rendent son œuvre pertinente et puissante, surtout dans le contexte des effets de la crise financière mondiale de ces dernières années.


La plupart des œuvres présentées dans cette exposition concernent diversement la politique ou la poétique de l'espace, la dialectique et les dichotomies incontournables de l'utopie et de la dystopie, la beauté des ruines et la désillusion des idéaux brisés, l'autonomisation du corps social contre les structures de pouvoir manifestées dans l'architecture somptueuse et l’espace public réglementé, le fragile et le transparente à côté du massif et du pesant, la poésie de la rue en regard des slogans des palais. Bref, l'abîme qui peut se cacher derrière l'ordre apparent ou les grands idéaux d'une société.


Carlos Garaicoa est l'un des artistes cubains les plus réputés de la scène artistique internationale. Son travail, qui intègre l'installation, le dessin, la vidéo, la photographie et la sculpture, a été présenté aux Biennales de Venise, Sao Paulo et La Havane ainsi que lors de la Documenta. Entre autres, il a bénéficié d’expositions personnelles au MOCA de Los Angeles, l'ICA à Philadelphie, le Musée royal de l'Ontario et le Musée d'art moderne irlandais, et ses oeuvres sont intégrées dans des collections privées et des musées à travers le monde.


L'exposition de Carlos Garaicoa au Musée National d’Oslo - Musée National d'Art Contemporain fait partie d'une série d'expositions invitant des artistes internationaux comme Tacita Dean, Runa Islam, Allora & Calzadilla, Nicolas Hlobo et Fiona Tan et survient à un moment où la population urbaine de la capitale de la Norvège et d'autres villes du pays est en pleine évolution, vivant un remodelage massif, une restructuration et expansion.


Commissaires de l'exposition: Sabrina van der Ley et Agustín Pérez Rubio