Tout ce qu’il nous reste : Lieko Shiga, Paul Johns, Francis Alÿs
Adam Art Gallery, Wellington (Nouvelle Zélande)

21.07 - 20.09.2013


Précédent Suivant

English


Communiqué de presse

 

… quand l’opération poétique parvient à provoquer cette soudaine perte de soi qui elle-même autorise un effet de distanciation de la situation immédiate, alors la poétique pourrait avoir le pouvoir d’ouvrir une situation politique. Francis Alÿs


S’attardant sur l’au-delà créatif des images et le potentiel fondé sur la posture poétique, cette exposition présente les productions originales de deux artistes : Lieko Shiga (Nord du Japon) et Paul Johns (Christchurch, Nouvelle Zélande) qui ont survécu aux récents tremblements de terre au Japon et en Nouvelle Zélande. Leurs œuvres sont accompagnées de l’installation Reel-Unreel produite par Francis Alÿs pour Documenta (13) et projetée à Kaboul, en Afghanistan, en 2012.









Exposition du 21 juillet au 29 septembre 2013. Adam Art Gallery, Victoria University of Wellington, Gate 3, Kelburn Parade - Wellington, New Zealand 6140. Ouverture du mardi au dimanche de 11h à 17h. Entrée libre.

Tout ce qu’il nous reste : Lieko Shiga, Paul Johns, Francis Alÿs

© ArtCatalyse International / Marika Prévosto 2013. Tous droits réservés

Lieko Shiga, UN° 28, from the Rasen Kaigan (The Spiral Shore) series, 2008-2013. Courtesy of the artist

« Tout ce qu’il nous reste » était l’expression du curateur Ken Hall vivant en Nouvelle-Zélande désignant les images d’archives de Christchurch avant le tremblement de terre. Prenant la résilience et le potentiel contenu dans cette phrase comme point de départ, l’exposition réunit des artistes dont la rencontre avec la catastrophe se retourne en la consécration des images comme outils de l’imaginaire capables d’investir ses conséquences avec réflexion et espoir.


Mettant l’accent sur l’aspect humain de la catastrophe, Lieko Shiga, Paul Johns et Francis Alÿs utilisent chacun des postures narratives et performatives pour renouer les liens brisés entre les gens et les lieux, et réaffirmer la relation entre le passé et le présent. Dans les mains de ces artistes, l’appareil photo ou la caméra n’est pas seulement un outil pour fixer la réalité. Les photographies et le film sont traités comme des objets matériels pouvant établir des liens vivants avec leurs sujets. Ils sont aussi dignes de confiance que les transports totémiques pour communiquer les dimensions ineffables qui donnent un sens à la vie.


Tout ce qu’il nous reste s’accompagne d’entretiens avec les artistes Lieko Shiga et Francis Alÿs et d’un symposium d’une journée, « After The Event » (Après l’événement). Pour plus d’informations, consulter www.adamartgallery.org.nz/calendar

Lieko Shiga, UN° 28, from the Rasen Kaigan (The Spiral Shore) series, 2008-2013. Courtesy of the artist

Archives 2ème semestre 2013