Expositions en cours

Tomás Saraceno, Cloud Cities Barcelona

Mirador de la Tour Glòries, Barcelone (Espagne)

À partir du 20.05.2022

PrécédentSuivant

Communiqué de presse


L’un des lieux les plus célèbres de Barcelone est pour la première fois ouvert au grand public le 20 mai 2022. La Tour Glòries existe depuis 2005, mais n’a encore jamais été ouverte au public. Elle est l’oeuvre de l’architecte français Jean Nouvel.

Avant d’accéder au mirador, plusieurs expositions sont proposées au premier étage du sous-sol. Mêlant art, sciences et technologies, la visite est basée sur la thématique globale d’une Barcelone futuriste, plus verte et plus durable.

Après un prologue d’explication sur la ville et ses nombreux changements, l’exposition Barcelonians, réalisée par Joan Sallas, met en scène 132 sculptures en papier plié. Des origamis qui représentent toutes les espèces animales et végétales habitant à Barcelone, allant du palmier jusqu’aux insectes. La seconde installation, intitulée Atmosferes, s’étend sur un écran de 108m² pour un spectacle de lumière immersif. Pendant 7 minutes, toutes les atmosphères de Barcelone sont donc présentées, le ciel, la mer, le vent et les sons, chacune basée sur des données scientifiques. Deux autres expositions, sur les rythmes et les sons de la capitale catalane, sont également proposées avant d’accéder à l’ascenseur qui mène au mirador.








































 


















































English

























Expositions en cours et à venir

Cloud Cities Barcelona, ​​de l'artiste Tomás Saraceno, invite les participants dans un espace de rencontre communautaire, de discours et de spéculation critique. Installé dans la plate-forme d'observation à 360 ° du Mirador Torre Glòries, il s'agit de la première sculpture interactive permanente de Saraceno dans le sud de l'Europe. L'œuvre occupe une surface de 130 m³ et est composée de 113 espaces nuageux, comme des gouttelettes d'eau se condensant le long des brins d'une toile d'araignée tridimensionnelle, composée de 5000 nœuds reliant 6 km de câbles de traction. Se déplaçant dans les airs à une hauteur comprise entre 4 et 10 m au-dessus du sol ou s'enveloppant de l'atmosphère du sommet de la coupole, les participants peuvent s'ouvrir à une expérience sensorielle inédite qui transforme cet observatoire en un espace suspendu d'où ils regardent vers l'intérieur et vers l'extérieur, se rassemblent et dialoguent, immergés dans la multiplicité des mondes rendus manifestes par les formes changeantes des nuages ​​qui passent. Déambulant sur des chemins plus ou moins complexes, les participants peuvent s'arrêter pour trouver une sélection de livres, une invitation à habiter le temps partagé et à considérer les constellations alternatives de la sphère publique urbaine, les architectures spéculatives, la crise environnementale et l'enchevêtrement de la vie.

Depuis plus de deux décennies, Saraceno imagine et active un monde sans combustibles fossiles, en collaboration avec les araignées et leurs toiles, des formes de savoir situées et avec le superorganisme vibrant qu'est la toile cosmique, construisant une pratique artistique d'une variété et échelle. Informé par la recherche à long terme révolutionnaire et la curiosité des communautés internationales et interdisciplinaires Aerocene et Arachnophilia, fondées par Saraceno, Cloud Cities Barcelona invite les participants dans un paysage nuageux poreux de tensions en suspension, pour s'engager dans des réflexions critiques collectives, activer des zones de l'émergence et reconsidérer les réseaux mondiaux de soins.

Au milieu de l'urgence climatique, de la guerre, des pandémies mondiales, du capitalisme racial-écocide, de l'exclusion sociale et de la prolifération des nuages ​​​​de pollution et de désinformation, le travail de Saraceno aborde des questions de justice environnementale et sociale et envisage des moyens alternatifs de s'engager envers l'atmosphère terrestre et l’écologie inter-espèces. Issues de sa recherche artistique de longue date Cloud Cities, proposition d'un imaginaire commun pour une réalliance éthique avec l'environnement, la planète et la toile cosmique au-delà de l'anthropocentrisme, ses sculptures en forme de nuage, rappelant la structure géométrique de Weaire-Phelan de mousse et de bulles de savon, invitent à s'embarquer avec de nouveaux repères, où il n'y a ni haut ni bas, ni intérieur ni extérieur et où tout flotte. Dans le cadre de cette série, Cloud Cities Barcelona défie la verticalité du regard lointain de l'observatoire à travers des géométries alternatives de l'unité, afin de suspendre les distances sociales et de considérer collectivement les fils multiscalaires de la relation qui tisse notre monde partagé mais menacé et lie nos destins interdépendants.















Installation views of Cloud Cities Barcelona, 2022. Courtesy Studio Tomás Saraceno and Mirador Torre Glòries. Photography Studio Tomás Saraceno © Tomás Saraceno


À partir du vendredi 20 mai 2022. Mirador Torre Glòries, Avinguda Diagonal, 211, 08018 Barcelona (Espagne).  T. +34 934 80 61 61. Ouverture du lundi au dimanche de 10h à 21h (période du 1er avril au 31 octobre), du lundi au dimanche de 10h à 19h (période du 1er novembre au 31 mars).




 











 





 



























 





 











Tomás Saraceno, Cloud Cities Barcelona, Mirador de la Tour Glories, Barcelone, Espagne

© ArtCatalyse International / Marika Prévosto 2022. Tous droits réservés