Archives 1er semestre 2016

Simon Starling

Nottingham Contemporary, Nottingham (Royaume Uni)

19.03 - 26.06.2016

PrécédentSuivant

Traduction du communiqué de presse E-Flux


Nottingham Contemporary présente la plus grande exposition jamais consacrée au Royaume-Uni à l'œuvre de Simon Starling. Cette exposition réunit une nouvelle commande ambitieuse et une sélection de grands projets de l'artiste, dont la plupart n’ont jamais été montrés en Grande-Bretagne auparavant. L'industrie est un thème récurrent dans la sélection. Certaines des œuvres font allusion à différentes époques de fabrication, depuis l'aube de la révolution industrielle jusqu’au domaine des hautes technologies et à la domination actuelle de la Chine.













































English




Starling est intéressé par les voyages physiques, poétiques et métaphoriques. Ceux-ci comprennent les voyages clandestins des objets et matériaux - géographiques, économiques et à travers le temps - et leurs transformations. Son œuvre célèbre de 1997, Blue Boat Black, était à l'origine une vitrine de musée victorien, recréée par Starling dans un bateau de pêche, puis brûlée pour créer le charbon de bois destiné à cuire le poisson qu'il avait pêché.

Cette pièce est rejointe par une nouvlle peuvre spécialement produite pour Nottingham Contemporary, pour lequel Starling a construit un bateau en magnésium. Project for a Crossing (2015-16) est née de l'intérêt de Starling envers l'ingénieur britannique Frank Kirk, qui, dans les années 1980, a construit de légers cadres de vélo avec du magnésium extrait de l'eau de mer. Le magnésium utilisé pour Project for a Crossing a été extrait des eaux politiquement contestées de la mer Morte. Après l'exposition, Starling a l'intention d'utiliser le bateau pour traverser la mer Morte lors d’un voyage géopolitique risqué qui ne peut être que partiellement possible, car la mer Morte se situe entre la Jordanie, Israël et la Cisjordanie occupée.

Un autre domaine d'investigation se situe dans les histoires oubliées des manufactures. Il intègre les travaux se rapportant aux procédés de fabrication anticipant les systèmes numériques. Red, Green, Blue, Loom Music (2015-16) a débuté lors d’une visite à l’Antica Fabbrica Passamanerie Massia Vittorio à Turin. Cette entreprise familiale produit des tissus tissés de haute qualité, des brocarts et des garnitures décoratives sur des métiers à tisser datant des années 1780. Beaucoup de métiers sont encore automatisés, utilisant la technologie de la fin du 18ème siècle autrefois révolutionnaire de scartes perforées Jacquard. Dans le contexte de Nottingham Contemporary, l'œuvre évoque l'histoire du marché de dentelle qui entoure la galerie.

Une autre des préoccupations de Starling a consisté dans les propriétés physiques des photographies, ici refontes en sculpture à travers les distorsions épiques d'échelle. Deux particules d'argent tirées de 1875 photographies sont agrandies un million de fois, tandis qu'un sol de billes de verre peut être vu comme l'impression en demi-teinte des points qui forment une image lorsqu'elle est vue à partir d'une plate-forme surélevée.

Dans le cadre d’un partenariat spécial avec le Derby Museum, l'exposition à Nottingham Contemporary comprend également The Alchymist Discovering Phosphorus (1771-1795) de Joseph Wright of Derby, le premier peintre des Lumières scientifique. Le Derby Museum présente également des daguerréotypes réalisés par Starling.


D’autres oeuvres de Simon Starling sont présentées à la Galerie Backlit, près de Nottingham Contemporary.


























Simon Starling, Nottingham Contemporary, Nottingham

© ArtCatalyse International / Marika Prévosto 2016. Tous droits réservés

Exposition du 19 mars au 26 juin 2016. Nottingham Contemporary, Weekday Cross – Nottigham NG1 2GB (Royaume Uni). Tél. : +44 115 948 9750. Ouverture du mardi au samedi de 10h à 18h, le dimanche de 11h à 17h.




 





 



























 





 











Image courtesy Simon Starling and The Modern Institute.

Image courtesy Simon Starling and The Modern Institute.