Archives 2ème semestre 2013

Ryuichi Sakamoto, Art-Environnement-Vie

YCAM, Yamaguchi (Japon)

01.11.2013 - 02.03.2014


Précédent Suivant

English


Traduction du communiqué de presse E-Flux


L'exposition Art- Environnement - Vie du musicien Ryuichi Sakamoto a lieu au Centre des arts et médias de Yamaguchi Media (YCAM), au Japon. L'exposition présente trois installations, LIFE - fluid, invisible, inaudible ..., Ver.2, Forest Symphony et water state 1, réalisée en collaboration entre Sakamoto, l’artiste Shiro Takatani et l'équipe d’Interlab de l’YCAM.













Joana Vasconcelos, Lusitana, Tel Aviv Museum of Art, Tel Aviv

© ArtCatalyse International / Marika Prévosto 2013. Tous droits réservés

Exposition du 1er novembre 2013 au 2 mars 2014. Yamaguchi Center forts Arts and Media (YCAM), 7-7 Nakazono-cho – Yamaguchi (Japon). Ouverture du mercredi au lundi de 10h à 19h. Entrée libre.




Dans LIFE - fluide , invisible , inaudible ... Ver.2, des sons couplés avec des projections visuelles sur le brouillard ouvrent la perception du visiteur à l'environnement. Pour cette installation, Sakamoto dé/recompose l'opéra LIFE (1999 ), où il résumait le 20ème siècle comme une époque de conflits et de perturbations, et proposait des visions de coexistence pour le 21e siècle .

Neuf réservoirs d'eau suspendus au plafond de la salle sont remplis de brouillard artificiel, qui sert d'écran pour des projections successives de visuels utilisés dans l'opéra. La pièce intègre en outre des sons pleuvant sur le public en concert avec l'imagerie en constante évolution, dans des interactions complexes de synchronisation et de variance répétitives.

Pour F
orest Symphony, l'équipe D’Interlab de l’YCAM a développé un dispositif de capteurs pour mesurer le potentiel bioélectrique des arbres et collecté des données mesurées sur un serveur via le réseau. L'appareil est installé sur des arbres à différents endroits à travers le monde pour mesurer leurs données bioélectriques respectives, que Sakamoto a utilisées pour créer des sons qui enveloppent le lieu avec des images réalisées sous la direction de Shiro Takatani, visualisant l'évolution du biopotentiel et des informations sur les milieux respectifs où le dispositif est installé. Ces éléments sont spatialement intégrés dans un "environnement comme celui de la forêt" sous la forme d'une installation sonore qui se transforme en permanence en réponse aux changements saisonniers et climatiques.

Dans
water state 1, la pièce la plus récente, de nouveaux environnements spatiaux sont créés à partir des variations complexes de l’état de l'eau. Ryuichi Sakamoto a exprimé sa fascination pour l'eau depuis longtemps, mais il souligne en même temps également la difficulté qu'il a toujours ressentie au moment de choisir l'eau comme thème pour son travail. L'équipe d’Interlab de l’YCAM a finalement mis au point un dispositif qui peut être utilisé pour transformer de grandes quantités d'eau de pluie en gouttelettes, ce qui a permis à Sakamoto de travailler avec de l’eau réelle plutôt que de décrire ses différents aspects d'une manière indirecte. L'appareil est utilisé dans ce travail pour provoquer des transformations complexes de gouttelettes et d’étendues d'eau, et de les traduire aussi en sons . Les aspects harmoniques et contrastés des éléments visuels et acoustiques du travail rappellent immédiatement une foule de souvenirs dans l'esprit du spectateur.


Chacune de ces œuvres reflète la conscience particulière de Sakamoto pour les questions liées à l’art, l’environnement et la vie, et évoque les chaînes de pensées du passé vers l'avenir tout en provoquant des fluctuations subtiles pour le spectateur de sa sensibilité intérieure.


Ryuichi Sakamoto + Shiro Takatani, water state 1, 2013. Installation. Commissioned by YCAM. Courtesy of Yamaguchi Center for Arts and Media (YCAM).



Ryuichi Sakamoto + Shiro Takatani, "water state 1," 2013. Installation. Commissioned by YCAM. Courtesy of Yamaguchi Center for Arts and Media (YCAM).