Archives 1er semestre 2015

Rirkrit Tiravanija : Le cours des choses

Yerba Buena Center for the Arts, San Francisco (USA)

13.02 - 24.05.2015

Précédent Suivant

Traduction du communiqué de presse E-Flux


Le projet curatorial spécial de Rirkrit Tiravanija, Le cours des choses, fait émerger des récits, révèle des histoires personnelles, et fournissent des résumés qui offrent une plus grande compréhension sur la migration des personnes dans la production de la culture matérielle. Pour cette exposition, Rirkrit Tiravanija a invité des artistes d'Asie et d'Europe, ainsi que de la baie de San Francisco, à contribuer à des travaux liés à la circulation et à l'anthropologie de la culture de la nourriture et la cuisine qui ont essaimé à travers les régions et le temps. Le résultat est un corpus d'œuvres incorporant des graines, du thon, des œufs, du sucre, de la purée de piment, du pain, une recette pour un dessert sucré vieille de 400 ans, des vases, 10.000 ans d'histoire de la gourde, une image de sirène du 13ème siècle et d'autres éléments.


























English




En tant qu’exposition, Le cours des choses est un méandre d’histoires, de récits, d’actions tant solitaires et collectives, et un chemin où l’on erre à la recherche de l'origine et de la destinée. Ces voies sont à la fois personnelles (privées) et publiques, car l'information et la connaissance sont apparemment disponibles et gratuites. Les ingrédients passent du brut à la cuisson, du rare au négligeable, du banal à l'exotique, du distant au proche et retour, du transitoire au transformé, en recettes inventées, en histoires dites et redites, les mots passent d'une langue à une autre, les significations changent, les origines sont abandonnées et une altérité est réalisée. En retour, ces histoires ciblées mènent à de plus grandes scènes de l'interaction humaine et de l'engagement en redessinant les frontières du commerce et du travail, de la colonisation, de l'affiliation politique et de la guerre, qui tous ont un impact profond sur les expériences vernaculaires, locales et autochtones.


Les 13 artistes et collectifs participants - avec des installations aux techniques mixtes, du cinéma, de la vidéo et l'art orienté archives - rejoignent le voyage autour du monde de Tiravanija à travers un rassemblement culturel qui privilégie la mobilité et l'échange comme une forme de recherche et un moyen d'apprendre sur les aléas des significations attachées aux choses. La scénographie de l'exposition crée un réseau de relations et de connexions à travers les domaines reliés entre les études postcoloniales, la migration culturelle et la géographie sociale.


La vidéo et la sculpture Golden Teardrop d’Arin Rungjang (2013) rassemble les couches fragmentées de l'histoire du Thong Yod, un dessert thaïlandais ordinaire. Convoquant les couches disjonctives de dialogues publics et privés, il reprend le dessert depuis ses origines au Portugal. L’installation de Lonnie van Brummelen et Siebren de Haan, Monument of Sugar (2007), qui est composé d'un essai filmé de 16 mm et de 304 blocs de sucre, contourne les réglementations commerciales internationales en convertissant un bien précieux (le sucre) en une œuvre d'art, exposant le complexe commerce du sucre entre l'Union européenne et d'autres pays, tout en explorant également le croisement à plus grande échelle des questions sociales et politiques avec les pratiques artistiques et esthétiques. L’oeuvre de Thasnai Sethaseree, make it like home. . . anywhere ? (2000-14) est une méditation sur les effets personnels et des souvenirs positifs de leur maison que les immigrants thaïlandais à Chicago ont partagés avec l'artiste. Le Museum of Gourd de Chihiro Minato (2012-en cours), une collaboration avec des artistes, des amateurs et un archiviste, est l’exégèse d’un produit naturel qui a une longue lignée d'utilisations variées. Également présente est la vidéo de Fischli et Weiss The Way Things Go (1987), mettant en scène les réactions mécaniques en chaîne qui fournissent le principe sous-jacent de l'exposition. Pour Tiravanija, les origines, les voyages, et les histoires qui les entourent sont des catalyseurs pour amener les gens dans une compréhension plus intime d'eux-mêmes et de l'interdépendance des cultures.


Artistes participants : Maria Thereza Alves, Michael Arcega, Lonnie van Brummelen et Siebren de Haan, Peter Fischli et David Weiss, Camille Henrot, Luc Moullet, Musée de Gourd, le Conseil national de Bitter Melon, Pratchaya Phinthong, Arin Rungjang, Thasnai Sethaseree, Shimabuku et SUPERFLEX en collaboration avec le Groupe hélice.


L’exposition Le cours des choses est organisée par Rirkrit Tiravanija en collaboration avec Betti-Sue Hertz, directeur des arts visuels de l’YBCA.




Exposition du 13 février au 24 mai 2015. Yerba Buena Center for the Arts (YBCA), 701 Mission Street – San Francisco CA 94103 (USA). Tél: +1 415 978 2700. Ouverture le mercredi de 12h à 18h, du jeudi au samedi de 12h à 20h, le dimanche de 12h à 18h.







 





 











Arin Rungjang, Golden Teardrop (installation view), 2013. Courtesy of the artist and the Office of Contemporary Art and Culture.

Arin Rungjang, Golden Teardrop (installation view), 2013. Courtesy of the artist and the Office of Contemporary Art and Culture.


© ArtCatalyse International / Marika Prévosto 2015. Tous droits réservés

Rirkrit Tiravanija : Le cours des choses, Yerba Buena Center for the Arts, San Francisco