Archives 1er semestre 2014

Perdus dans le paysage

Mart Rovereto, Rovereto (Italie)

05.04 - 31.08.2014

Précédent Suivant

English



Traduction du communiqué de presse E-Flux


"Le voyageur sait le peu qui est sien, découvrant le bien qu'il n'a pas eu et n'aura pas" - Italo Calvino

Le Mart, musée d’art moderne et contemporain de Trento e Rovereto présente Perduti nel paesaggio / Perdus dans le paysage, une importante exposition consacrée au paysage contemporain et à ses nombreuses significations: l'espace, l'environnement, le territoire, le lieu où l'on vit et que l'on quitte.


L'exposition, organisée par Gerardo Mosquera, aborde le sujet à travers les œuvres de plus de 60 artistes du monde entier, dont de nombreuses inédites en Italie. Seront présentées plus de 170 photographies, 84 peintures, dix vidéos, quatre installations vidéo, quatre installations, quatre interventions in situ (Gonzalo Diaz, Takahiro Iwasaki, Glexis Novoa et Cristina Lucas), un projet pour le web (Simon Faithfull) et un livre d’artiste (Ed Ruscha).















Ce qui est montré au Mart n'est certainement pas le paradis, ni un nouveau genre artistique, mais plutôt un regard passionné et sincère sur le monde, qui révèle par obligation ses contextes les plus dramatiques et les plus contradictoires. Dans le catalogue (publié par le Mart), Gerardo Mosquera écrit que le terme «paysage» définit simultanément "à la fois la perception d'un lieu donné et sa représentation."

Le parcours de Perduti nel paesaggio / Perdus dans le paysage débute avec The microwave sky as seen by Planck, la première image complète de l'univers, capturée en 2010 par le télescope satellite Planck (© ESA / LFI & HFI Consortia). Cette image délimitant le paysage est l'appropriation la plus ambitieuse de l'univers jamais réalisée. Cette image de l'univers est flanquée de l'antique disque céleste de Nebra (1600 a.JC) , qui reste la plus ancienne représentation connue de l'univers. Ce paysage absolu confirme la volonté de contester l'infini et l'expansion permanente du cosmos, en le contenan, le décrivant et le possédant.

Entre ces deux extrêmes, l'exposition au Mart offre de nombreuses interprétations contemporaines à différents niveaux. Des oeuvres au contenu fortement social, comme les paysages photographiés par Fernando Brito au Mexique aux interprétations oniriques de Hong Lei, alternent avec les scénarios naturels de Analía Amaya. Les territoires en guerre décrits par Vandy Rattana, Gabriele Basilico, Kang Yong -Suk et Rula Halawani dialoguent avec les scénarios de transformation urbaine de Iosif Kiraly et Guillermo Santos. Des images surréalistes, des cartes, des paysages urbains et lunaires sont réunis dans une exposition qui explore la dialectique entre la distance et l'appartenance, élabore des messages, déclenche des expériences et ouvre des investigations.

L'exposition commence à partir de l'immensité de l'univers pour arriver à la simplicité de la face d'un individu transformé en paysage: un acte d'appropriation qui peut être encore plus extrême que la capture de l’espace infini, dans l'œuvre de l’Uruguayen Luis Camnitzer.

Artistes présentés : Marina Abramovic, Tarek Al Ghoussein, Lara Almarcegui, Analía Amaya, Carlo Alberto Andreasi, Massimo Bartolini, Gabriele Basilico, Bae Bien-U, Bleda y Rosa, Fernando Brito, Luis Camnitzer, Pablo Cardoso, Jordi Colomer, Russell Crotty, Gonzalo Diaz, Simon Faithfull , Fischli & Weiss , Carlos Garaicoa , Emmet Gowin , Carlo Guaita, Andreas Gursky, Rula Halawani, Todd Hido, Huang Yan, Carlos Irijalba, Takahiro Iwasaki, Isaac Julien, Anselm Kiefer, Iosif Kiraly, Hong Lei, Glenda León, Yao Lu, Cristina Lucas, Armando Lulaj, Rubens Mano, Arno Rafael Minkkinen, Richard Mosse, Sohei Nishino, Glexis Novoa, Sherman Ong, Gabriel Orozco, Alain Paiement, Junebum Park, Paul Ramírez Jonas , Vandy Rattana , Szymon Roginski , Ed Ruscha , Guillermo Santos , George Shaw, Gao Shiqiang, David Stephenson, Davide Tranchina, Carlos Uribe, Agnès Varda, Verne Dawson, Michael Wolf, Catherine Yass, Kang Yong -Suk, Du Zhenjun.

Les essais du catalogue de l’exposition ont été rédigés par :
Gerardo Mosquera, conservateur
Yrjö Haila, professeur de politique environnementale à l'Université de Tampere
Sophie Bonin, professeur à l'Ecole Nationale Supérieure du Paysage de Versailles
Joao Nunes, architecte paysagiste
Giovanni Maria Filindeu, architecte
Veronica Caciolli, conservatrice du Mart
Denis Viva, conservateur du Mart



Exposition du 5 avril au 31 août 2014. Mart Rovereto, Corso Bettini, 43 - 38068 Rovereto (TN) (Italie). Tél.: +39 800 39 77 60. Ouverture du mardi au jeudi de 10h à 18h, le vendredi de 10h à 21h, samedi et dimanche de 10h à 18h.



Perdus dans le paysage, Mart Rovereto, Rovereto

© ArtCatalyse International / Marika Prévosto 2014. Tous droits réservés