Archives 1er semestre 2014

Nicole Six et Paul Petritsch, La Mer de la Tranquillité

Landesgalerie Linz (Autriche)

18.06 - 14.09.2014

Précédent Suivant

English
Deutsch



Traduction du communiqué de presse E-Flux


Le mathématicien et astronome Johannes Kepler a écrit le conte inventif Somnium sive astronomia lunaris (Le Rêve ou: Astronomie lunaire) en 1609, quelques années avant de s'installer à Linz. Dans cette courte nouvelle, il imagine un voyage vers la lune et donne la première description détaillée de tout ce qu’un tel voyage devrait comporter et exiger. Il poursuit en fournissant un compte rendu très détaillé de la géographie et des conditions de vie sur la lune.













© ArtCatalyse International / Marika Prévosto 2014. Tous droits réservés

Exposition du 18 juin au 14 septembre 2014. Upper Austrian State Museum – Landesgalerie Linz, Museumstrasse 14 – 4010 Linz (Autriche). Tél. : +43 (0) 732 77 44 82. Ouverture mardi, mercredi et vendredi de 9h à 18h, le jeudi de 9h à 21h, samedi, dimanche et jours fériés de 10h à 17.


 











Un aspect particulièrement fascinant de cette histoire "rêvée" est l'imbrication habile de faits scientifiques avec des éléments poétiques et fantastiques. Ecrite bien avant l'existence de la littérature de science-fiction en tant que tel, elle a beaucoup en commun avec le genre et est considérée comme l'un de ses précurseurs. La science-fiction est pleine de récits de la conquête de la lune par l'homme avec De la Terre à la Lune (1865) de Jules Verne, à travers l’évocation des fusées par Konstantin Tsiolkovski dans First on the Moon (1893), La femme dans la Lune (1929) de Fritz Lang jusqu'à L’Odyssée de l’espace de Stanley Kubrick (1968). Cela a continué jusqu'au moment où la fiction est devenue réalité avec la technologie spatiale du 20e siècle.

Neil Armstrong et Edwin Aldrin ont été les premiers à mettre le pied sur la lune lors de la mission Apollo 11 le 21 Juillet 1969. Cet événement historique a marqué une victoire dans la "course à l'espace" pendant la guerre froide. La transmission de l'atterrissage sur la lune à la télévision en direct partout dans le monde en a fait l'une des expériences collectives les plus importantes du 20e siècle. Nicole Six et Paul Petritsch amènent les traces de la mission Apollo 11 sur Terre à l’échelle 1:1 avec leur projet La Mer de la Tranquillité.

Ils utilisent également l'exposition dans la Landesgalerie Linz pour présenter des objets astronomiques et usuels qui ont laissé leur marque dans l'esprit et les rêves de Johannes Kepler pendant son travail dans la ville de Linz, articles qui sont maintenant conservés dans la collection du Upper Austrian Provincial Museum. Les premières traces laissées par l'humanité en dehors de la planète Terre sont également présentées par les deux artistes, confrontées à une sélection de leurs oeuvres.





Nicole Six et Paul Petritsch, La Mer de la Tranquillité, Landesgalerie Linz

Installation view, Nicole Six und Paul Petritsch, Sea of Tranquility, 2014. © Bildrecht, Vienna 2014


Installation view, Nicole Six und Paul Petritsch, Sea of Tranquility, 2014. © Bildrecht, Vienna 2014