Archives 1er semestre 2015

Lois Weinberger Gift

S.M.A.K. Museum of Contemporary Art, Gand (Belgique)

17.01 - 15.03.2015

Précédent Suivant

Traduction du communiqué de presse E-Flux


Dans l'exposition Lois Weinberger Gifts, SMAK, le Musée d'Art Contemporain de Gand, présente 16 œuvres que l'artiste autrichien Lois Weinberger (né 1en 947 à Stams) a offert au musée en 2014. S’y ajoutent un certain nombre d’oeuvres qui faisaient déjà partie de la collection du musée. En 2005, le S.M.A.K. a monté la première rétrospective convenablement soutenue de Weinberger en Belgique. 19 des œuvres de l'artiste ont été acquises à ce moment. Avec sa donation récente, elles constituent la collection muséale la plus substantielle et représentative du travail de Lois Weinberger.





















English




© ArtCatalyse International / Marika Prévosto 2015. Tous droits réservés

Lois Weinberger Gift, S.M.A.K. Museum of Contemporary Art, Gand

Weinberger a entamé sa carrière dans les années 1970. La base de son œuvre est une vision politique et poétique de la notion de «nature». Selon l'artiste, la nature est toujours ce que nous entendons par le concept de la nature, qui est perpétuellement en évolution et toujours codé culturellement. Il est convaincu que l'image plutôt romantique de la nature comme une contrepartie à la culture primitive est une idée fausse. Depuis les années 1970, Weinberger a fait la démonstration que les notions de «naturel» et de «contre nature», ou même d’«artificiel» sont liées. Par le biais de changements artificiels minimes il crée des lieux temporaires, laissant une place à la libre intervention de la nature: les jardins de guérilla et les jardins modulaires pour l'intérieur et l'extérieur. L'artiste donne également forme à ses idées à travers des dessins, des sculptures, photos, écrits, diapositives, installations vidéo et projets in situ. Exceptés les premiers et derniers, tous ces supports sont présents dans l’exposition au SMAK.


Dans l’oeuvre de Weinberger, les mauvaises herbes symbolisent l'autre, l'étranger, la liberté et la nature pure. Par exemple, en insérant des plantes non indigènes "étrangères" parmi la végétation locale, l'artiste crée des situations réelles qui fonctionnent comme une métaphore radicale, sans compromis pour notre société occidentale et sur la migration. "Une approche de la société par les plantes est une image miroir d'elle-même," telle est la synthèse précise de Weinberger. Il utilise des plantes comme symbole de processus, de dynamique et de changement. De cette manière, son travail adopte implicitement un point de vue à l'égard de ce qui est étranger, de la migration, du territoire et du nationalisme, de la dynamique sociale, de l'économie et de l'écologie.


Le jardin de Weinberger ou "Gebiet» - littéralement «territoire», mais on pourrait également interpréter son monde visuel comme un jardin - est un modèle à l'échelle de la société contemporaine. Au lieu d'essayer vainement d'éradiquer les mauvaises herbes envahissantes, il ouvre son "Gebiet" à l'impact potentiellement dévastateur et à l'effet érosif des autres - les mauvaises herbes. Dans le monde visuel de Weinberger, ces éléments opposés comme nous-mêmes, l'autre et l'étranger, le nomade et la vie urbaine, le mythique et le quotidien, la nature visible (verdure) et la nature invisible (la nature de l'esprit), l'ordre (imposé par un pouvoir ), le chaos et l'anarchie, la gravité poétique et l'humour éclairé sont mis en harmonie entre eux.


Weinberger est un pionnier parmi le nombre croissant d'artistes qui traitent de thèmes liés à l'écologie et de la nature. En tant qu'artiste, il a été façonné par son expérience avec et dans la nature. En dehors de la connaissance qu'il a acquise principalement par les mains et les yeux, il a développé sa vision. Dans une moindre mesure, l'artiste a été influencé par l'héritage du Land Art et le concept de nature de Joseph Beuys. Le travail de Weinberger se réfère aussi parfois à l'art minimal, notamment pour l'un de ses aspects importants, la disparition de la signature de l'artiste.


L'exposition Lois Weinberger Gift est la deuxième d'une série de présentations de dons récents au SMAK, après celle d’œuvres majeures de l'artiste français François Morellet, dont le musée a hérité de la part du collectionneur bruxellois Henri Chotteau en 2012.




Lois Weinberger, Ohne titel (Untitled), 2010.


Exposition du 17 janvier au 15 mars2015. S.M.A.K. Museum of Contemporary Art, Jan Hoetplein 1 – 9000 Gent (Belgique). Tél. : +32 9 240 76 01. Ouverture du mardi au dimanche de 10h à 18h.