Archives 1er semestre 2015

Liza Ryan: Vent(bouclier)

Max Hooper Schneider: Ménagerie accidentelle

Kayne Griffin Corcoran, Los Angeles (USA)

29.05 - 11.07.2015

PrécédentSuivant

Traduction du communiqué de presse Art-Agenda


Kayne Griffin Corcoran présenter Wind(shield) (Vent (Bouclier)), un nouveau corpus de travail de Liza Ryan et Ménagerie accidentelle, deux nouvelles sculptures monumentales de Max Hooper Schneider.


Dans la galerie principale, Vent (bouclier) continue l'exploration de longue date de Liza Ryan de l'idée de la séparation. En regardant de près les frontières, comme la peau, les murs d'une maison ou les voitures qui nous séparent du monde, elle explore la fluidité de l'intérieur et de l'extérieur que nous prenons souvent pour acquis. Dans la série Vent (bouclier), des images de carcasses de voitures abandonnées montrent que des barrières de protection peuvent être fragiles dans leur nature même. Questionnant nos illusions de sécurité, les "boucliers" de Ryan deviennent des façades réfléchissantes et perméables.



































English




Liza Ryan et Liza Ryan, Kayne Griffin Corcoran, Los Angeles

© ArtCatalyse International / Marika Prévosto 2015. Tous droits réservés

Des thèmes similaires sont apparus dans les travaux antérieurs de Ryan où les frontières physiques ne sont pas respectées, dans une réflexion sur les occurrences de la métamorphose entre l'humain et la nature. Alors que dans le passé Ryan a utilisé la forme humaine pour étudier le manque de fiabilité de la peau comme séparateur, dans ces nouvelles images, la présence humaine est seulement implicite: un airbag éclaté, une écharpe jetée, une silhouette effacée. Beaucoup de ces images font également une référence oblique au paysage, produisant formellement un écho entre les plans de terre, de mer ou ciel. Cette hybridation a longtemps fait partie de la pratique de Ryan de travailler avec l'imagerie photographique, par découpe et collage de morceaux de ses photographies ou de dessin direct sur elles. Dans la série Wind(Shield), le collage se produit dans l'appareil photo car elle combine des réflexions et des fragments au sein de la composition de chaque trame. Les couches multiples de ces nouvelles œuvres produisent une sensation unique d'apercevoir le passé, le présent et l'avenir au même moment – brouillant ainsi le temps.


Ménagerie accidentelle de Max Hooper Schneider est présentée dans la galerie sud est. Après avoir étudié l'architecture de paysage, la pratique artistique de Schneider a dévié de son intérêt vers les constructions biologiques. Combinant une multiplicité d'objets, de formes et de sources, chacun est traité comme vivant même si inanimé ou inorganique. Grâce à cette approche de la matière, Schneider cherche à faire passer le spectateur de sa position supposée de centralité comme connaisseur et acteur dans un rôle plus investigateur et expérimentateur. Ménagerie accidentelle fait suite à des œuvres récentes qui ont exploré les systèmes de vie et de production d'échantillons dans une expansion de site et d'échelle.


Composés de plus de 25 plateaux d'échantillons et créés à travers un dispositif d’installation horizontal, les composants de Ménagerie accidentelle sont accrochés verticalement pour créer un "mur" visuel perméable . Composé de nombreux éléments contre-taxonomiques, ces plateaux contiennent des spécimens et des fragments d’expériences vécues de délinquants comme un t-shirt de bande bien usé ou le contenu d'un tiroir de drogué anonyme. Dans la salle suivante, le Blackwater Jacuzzi fonctionne comme une extension aquatique de ce projet. Utilisant un jacuzzi comme conteneur, Schneider présente un système vivant au sein de ce qui pourrait autrement être compris comme un environnement hautement artificiel fait uniquement pour un usage humain. Schneider a souvent adopté les appareils conçus pour la facilité des consommateurs, en utilisant des articles comme les machines à laver, les tapis roulants, les éclateurs de maïs et les lave-vaisselle et frustrant ces systèmes à travers un processus d'hybridation glissante, offrant une évasion de modes empiriques de la connaissance du monde « au-delà ».


 

Exposition du 29 mai au 11 juillet 2015. Kayne Griffin Corcoran, 1201 S La Brea Avenue – Los Angeles, CA 90019.















 





 











Left: Liza Ryan, Wind(shield) hail, 2014. Chromogenic print, 61 1/4 x 43 1/2 inches. Courtesy the artist and Kayne Griffin Corcoran, Los Angeles. © Liza Ryan. Right: Max Hooper Schneider, Accidental Menagerie, 2015 (detail). Mixed media, acrylic trays, polymer resin, aluminum structure, custom hardware, 120 x 108 x 15 inches. Courtesy the artist and Kayne Griffin Corcoran, Los Angeles. © Max Hooper Schneider.