Expositions en cours

Lina Selander, Shadow Optics

Kunst Haus Wien, Vienne (Autriche)

24.01 - 10.03.2019

PrécédentSuivant

Communiqué de presse

 

La Kunst Haus Wien, réputée pour son intérêt manifeste et son approche critique des problèmes écologiques actuels, présente Shadow Optics de Lina Selander. Le titre de l'exposition fait référence à une lumière extrême, comme si elle était inversée, exposant à la fois l'obscurité et la lumière  : un événement non moins photographique que la bombe atomique sur Hiroshima, qui inscrivait des ombres à la surface de la ville.












































 


















































English
Deutsch







Exposition du 24 janvier au 10 mars 2019. Kunst Haus Wien, Untere Weißgerberstraße 13 - 1030 Vienna (Autriche). Ouverture tous les jours de 10h à 18h.


















 







 











 





 



























 





 











Lina Selander, Shadow Optics, Kunst Haus Wien, Vienne (Autriche)

L'exposition rassemble un ensemble d'œuvres et de documents décrivant une migration entre utopie et effondrement, où le développement technologique et / ou idéologique est inévitablement  générateur d'énergie et de destruction.

Les films et les installations de Selander peuvent être lus comme des compositions ou des modèles de pensée, où les idées et les contextes sont explorés et pesés. Elle examine les relations entre mémoire et perception, photographie et film, langage et image. Shadow Optics explore les différentes possibilités du media: rechercher, revoir et rééditer des aspects et des ressources intersectés du film, de la photographie, des objets, des motifs et des idées.

L’exposition est composée de Lamp Glows in the Peasant’s Hut (2011), avec une vitrine composée de radiographies et d’une plaque en acier inoxydable; Model of Continuation  (2013); et Överföringsdiagram nr 2 [Diagram of Transfer No. 2] (2018-2019). Lenin's Lamp Glows in the Peasant's Hut  (2011) est en partie construite en dialogue avec le film de Dziga Vertov, The Eleventh Year from 1928, sur la construction d'une centrale hydroélectrique sur le Dniepr, juxtaposé avec des images contemporaines de la ville voisine de Pripyat, une ville fantôme depuis la catastrophe de Tchernobyl. Des images du musée suédois d'histoire naturelle et du musée de Tchernobyl à Kiev, entre autres, sont également présentées, avec des échantillons de fossiles - les plus anciennes empreintes documentant la préhistoire. Les radiographies affichées dans une vitrine témoignent de la similitude frappante entre les fossiles, la photographie ancienne et la découverte de la radioactivité, ce qui semble annoncer l'invisibilité inhérente au code de la photographie numérique.


La plaque en acier reflétant les images en mouvement ainsi que l’espace environnant constitue également une carte ou un diagramme de l’œuvre. Issus de la constitution d'un documentaire - un index «au sol» de sources et de récits, les puits de mines qui se croisent s'ouvrent et forment un réseau de tunnels entrelacés, reliant des phénomènes et des images disparates, reconstituant de manière archéologique des fragments. Model of Continuation revisite l’œuvre antérieure de Selander To the Vision Machine (2013) et rassemble le matériel tourné à Hiroshima, des images des bombardements atomiques d’Hiroshima et de Nagasaki entrecoupées d’images de machineries et d’artefacts d’un musée d’histoire naturelle. L’oeuvre présente un film dans un film en modifiant la perspective et la perception du public avec le jeu entre présence et absence de la caméra.

Le nouveau film, Överföringsdiagram n ° 2 [Diagram of Transfer No. 2] (2018-2019), est un film expérimental de 16 mm transféré en HD. Il contient des éléments provenant du zoo de Schönbrunn et de l'AKW Zwentendorf en Autriche.


Commissaire d’exposition  : Basak Senova

Parallèlement à l'exposition, un livre édité par Basak Senova et traitant des aspects idéologiques, politiques, écologiques, esthétiques et méthodologiques du projet sera lancé à l'ouverture de l'exposition. Le livre commence avec une préface de Bettina Leidl et Verena Kaspar-Eisert, et comprend des essais d'Elke Krasny, Björn Norberg et Basak Senova, ainsi qu'un long entretien avec Lina Salender.


Parmi les lieux d’expositions personnelles de Lina Selander on peut citer Argos - Centre pour l’art et les médias, Bruxelles; Iniva (Institut des arts visuels internationaux), Londres; Index - La Fondation suédoise d'art contemporain, Stockholm; Moderna Museet, Stockholm; VOX - Centre de l’image contemporaine, Montréal. Elle a été la représentante suédoise à la Biennale de Venise 2015. Parmi ses expositions collectives figurent: la Biennale de Kiev 2015; la Biennale des médias de Séoul 2014; Manifesta 2012 à Genk, en Belgique; La Biennale de Bucarest 2010 et des expositions à la Haus der Kulturen der Welt, Berlin. Lina Selander est également l'une des artistes participant au projet Cross Sections (2017-2019), développé et organisé par Basak Senova à Vienne, Helsinki et Stockholm.

L'exposition et l’édition du livre sont généreusement soutenus par Iaspis.
















© ArtCatalyse International / Marika Prévosto 2019. Tous droits réservés

Lina Selander, Oeverfoeringsdiagram nr 2 (Diagram of Transfer No. 2), 2018/2019. © Lina Selander.

Lina Selander, Oeverfoeringsdiagram nr 2 (Diagram of Transfer No. 2), 2018/2019. © Lina Selander.