Expositions en cours

La survie du plus fort - Nature et haute technologie dans l’art contemporain

Kunstpalais, Erlangen (Allemagne)

29.02 - 24.05.2020

PrécédentSuivant

Communiqué de presse

 

Le discours actuel sur la direction de l'humanité est de plus en plus dominé par le danger que la destruction de l'environnement en général et le changement climatique en particulier posent pour la survie de notre espèce. Les mouvements politiques mondiaux ont donné à la question un nouveau niveau d'urgence en soulignant la nécessité d'un changement de paradigme écologique instantané à tous les niveaux de la société. Le rôle que la technologie peut jouer à l'avenir fait l'objet de débats controversés.








































 


















































English
Deutsch








Exposition du 29 février au 24 mai 2020. Kunstpalais, Palais Stutterheim, Marktplatz 1 - 91054 Erlangen (Allemagne). Tél.: +49 9131 862735. Ouverture du mardi au dimanche de 10h à 18h, nocturne le mercredi jusqu’à 20h.













 







 











 





 



























 





 











La survie du plus fort, Kunstpalais, Erlangen

© ArtCatalyse International / Marika Prévosto 2020. Tous droits réservés

 Alexandra Daisy Ginsberg, Designing for the Sixth Extinction, 2015. © the artist.

De l'intelligence artificielle (IA) à la technologie de la chaîne de blocs, aux mégadonnées et à la bio-ingénierie - tandis que les optimistes louent l'innovation technologique comme clé de la préservation de notre habitat, les sceptiques mettent en garde contre un espoir naïf alimenté par un manque croissant de compréhension de la technologie. Dans un flot d'informations contradictoires, il devient de plus en plus difficile d'évaluer objectivement l'état actuel du monde. Pris dans une atmosphère apocalyptique, les sentiments oscillent entre euphorie et impuissance, départ et disparition, décadence et «Weltschmerz».


Cette exposition collective internationale présente 10 artistes qui travaillent sur les frontières entre la nature et la haute technologie et abordent leurs relations à multiples facettes à travers la photographie, la simulation informatique, la vidéo, les installations et les performances. Elle examine notre relation à la planète Terre et comment la façonner pour l'avenir - des perspectives critiques déconstructives aux vues optimistes vers l'avenir ou à travers des visions fantastiques du ré-enchantement de la nature.


Artistes participants : Christina Agapakis & Alexandra Daisy Ginsberg & Sissel Tolaas, Tega Brain & Julian Oliver & Bengt Sjölen, James Bridle, Simon Denny, Anna Dumitriu & Alex May, Futurefarmers, Andreas Greiner, Paul Seidler & Paul Kolling & Max Hampshire, Jonas Staal , und Pinar Yoldas


Commissaire de l’exposition : Milena Mercer


L'exposition est soutenue par la Kulturstiftung des Bundes (Fondation culturelle fédérale).















Alexandra Daisy Ginsberg, Designing for the Sixth Extinction, 2015. © the artist.