Archives 1er semestre 2013

Koen Vanmechelen, Quitter le paradis
Connersmith, Washington (USA)

04.05 - 29.06.2013


Précédent Suivant

English


Traduction du communiqué de presse Art-agenda

 

Connersmith présente la deuxième exposition personnelle de Koen Vanmechelen dans sa galerie. Leaving Paradise (Quitter le paradis) marque la présentation américaine de grands travaux récemment initiés par l'artiste belge de renommée internationale, avec des poulets vivants, des sculptures, photographies, installations et vidéos, intégrant Hybridity in Art and Science-c.C.P, le module d’archives multimédia présenté à la Wordly House, Documenta 13.





Exposition du 4 mai au 29 juin 2013. Connersmith, 1358 Florida Avenue, NE - Washington, DC 20002. Tél.: 202 588 8750.

Koen Vanmechelen, Quitter le paradis, Connersmith, Washington

© ArtCatalyse International / Marika Prévosto 2013. Tous droits réservés

L'art engagé de Koen Vanmechelen montre comment les synergies entre la culture et la science forment leur identité. La diversité bioculturelle, force réaliste qui anime son travail, émane de l'imbrication de la vie humaine inextricable avec la vie de toutes les autres créatures. Dans l'œuvre de Vanmechelen, la diversité bioculturelle est incarnée par une espèce qui a co-évolué dans une vie symbiotique avec les humains pour plusieurs millénaires: le poulet domestique. L’artiste l’explique ainsi: "Je vois le poulet comme une métaphore de l'homme, et l'œuf à la fois comme une métaphore pour le monde et le laboratoire de l'avenir. L'œuf est un environnement protégé et une source de vie. Mais il est aussi une cage, une restriction de laquelle nous devons nous libérer."


La notion de liberté à travers la diversité bioculturelle l’a inspiré pour un projet international, Cosmopolitan Chicken Project (c.C.P.) visant à croiser toutes les races régionales pures de poulet dans le monde, qu'il a débuté en 1998. Le projet de création de ce poulet a atteint sa 17ème évolution en avril 2013. À ce jour, l'hybride se compose de races régionales de poulets provenant de nombreux pays : Belgique, France, Angleterre, USA, Allemagne, Pays-Bas, Mexique, Thaïlande, Brésil, Turquie, Cuba, Italie, Russie, Chine, Egypte, Sénégal et Slovénie.


L'alpha et l'oméga du projet de Cosmopolitan Chicken est la Red Jungle Fowl. Cette espèce, originaire des forêts tropicales d'Asie, est le poulet d'origine toutes les races descendent. La pièce maîtresse de l'exposition de Leaving Paradise de Vanmechelen est un couple  réel de cette espèce, qui représente à la fois le point de départ et l'avenir du projet global de Vanmechelen. Au fil des ans, comme la progéniture variée de la volaille de jungle rouge a été transformée par leur co-espèce humaine dans des régions lointaines, le proto-poulet est resté inchangé génétiquement dans son territoire natal.


Protégé mais emprisonné dans son paradis métaphorique, cette espèce de volaille est maintenant sur le point de disparaître avec son habitat de plus en plus face à des menaces environnementales. Pendant ce temps, ses descendants domestiqués sont de plus en plus stériles via la consanguinité. Leaving Paradise exprime la vision de Koen Vanmechelen du mélange de ces races domestiques vers un nouveau point de départ, non pour reconstituer le proto-poulet du passé, mais plutôt pour mettre en avant une évolution perpétuelle de la diversification et de la recombinaison. Ce faisant, l'exposition soulève des questions existentielles de l'identité individuelle et de la vie, et invite les discussions sur les problèmes contemporains tels que la mondialisation, la domestication, la modification génétique, la fertilité, le clonage et la diversité.




Koen Vanmechelen, Leaving Paradise, 2013. Installation (Red Jungle Fowl, plants, wood, wire, wood chips, water, food), dimensions variable. Courtesy CONNERSMITH., Washington, DC. ©Koen Vanmechelen.

Koen Vanmechelen, Leaving Paradise, 2013. Installation (Red Jungle Fowl, plants, wood, wire, wood chips, water, food), dimensions variable. Courtesy CONNERSMITH., Washington, DC. ©Koen Vanmechelen.