Expositions en cours

Kapwani Kiwanga, Dépôts

State of Concept, Athènes (Grèce)

11.12.2021 - 12.02.2022

PrécédentSuivant

Communiqué de presse



State of Concept présente à Athènes la première exposition personnelle de Kapwani Kiwanga en Grèce, intitulée Deposits (Dépôts).


La pratique de Kiwanga, née à Hamilton au Canada et installée à Paris, est axée sur la recherche, motivée par des histoires marginalisées ou oubliées, et articulée à travers une gamme de matériaux et de médiums, notamment la sculpture, l'installation, la photographie, la vidéo et la performance. Ses recherches associent sa formation en anthropologie avec ses intérêts pour l'histoire, la mémoire et la mythologie.












































 


















































English
























Expositions en cours et à venir

Deposits présente une pièce nouvellement commandée ainsi qu'une sélection d'œuvres des années précédentes. L'exposition résulte d'un long dialogue entre l'artiste et la commissaire de l'exposition iLiana Fokianaki, qui a d'abord conduit Kapwani Kiwanga avec de nouvelles oeuvres au Kunstinstituut Melly en septembre 2020, dont une partie est présentée à State of Concept, Athènes. À travers leur dialogue, une question principale est née : « Quel est le rôle des plantes dans les histoires de la lutte humaine pour la liberté ? »

Le travail de Kiwanga pour Deposits s'articule autour des épistémologies de la botanique, de son histoire et de sa relation aux actes de résistance. L'artiste examine le rôle des plantes dans l'automédication, la subsistance et l'autoprotection, tout en les considérant comme des témoins de l'histoire humaine. Kiwanga examine comment les plantes peuvent se métamorphoser du pharmakon (médicament) au poison, mettant en évidence l'équilibre ténu entre les deux.

On peut insérer le travail de Kiwanga dans le cadre proposé par des théoriciens qui se sont penchés sur les histoires de l'inégalité raciale, comme le théoricien martiniquais Édouard Glissant qui évoque l'opacité comme le refus d'être visible, compris ou catégorisé, ou l'écrivain afro-américain Saidiya Hartman, qui identifie l'opacité comme l'obscurité et appelle au respect du « droit de l'obscurité ». Dans cette optique, le travail de Kiwanga s’oriente également vers quel pourrait être le rôle des plantes dans l'histoire de l'opacité (ou de la visibilité et l'invisibilité dans la résistance).

L'artiste s'intéresse en outre à montrer comment l'opacité/l'obscurité est en contradiction flagrante avec l'hyper-visibilité du corps contrôlé imposée par les récits dominants et les pratiques d'appropriation de l'exposition repérés dans la science botanique occidentale à partir du XVIe siècle. Le désir de Kiwanga de dévoiler les plantes comme protagonistes de « l'opacité de la résistance » aux côtés des humains relie les histoires de résistance des siècles précédents aux histoires modernes du mouvement des droits civiques et du mouvement mondial antiraciste actuel.

Deposits sont organisés par iLiana Fokianaki et soutenus par l'Institut Français. L'œuvre récemment commandée Legs (2021) est une commande à l'artiste, tissée par Vasso Damkou. L'œuvre Semence (2020) est une commande de l'artiste à la céramiste Lisanne Ceelen et a été produite par le Kunstinstituut Melly avec le soutien d'Ammodo, du Mondriaan Fonds, de l'Institut Français Pays Bas et du Conseil des Arts du Canada.





Exposition du 11 décembre 2021 au12 février  2022. State of Concept, Tousa Botsari 19 - 117 41 Athens (Greece). T +30 21 3031 8576. Ouverture du mercredi au vendredi de 16h30 à 20h30, le samedi de 12h à 17h.









 







 











 





 



























 





 











Kapwani Kiwanga, Semence (detail), 2020
. Ceramic replicas of Oryza glaberrima rice grains. Photo: © Lisanne Ceelen

Kapwani Kiwanga, Dépôts, State of Concept, Athènes, Grèce

© ArtCatalyse International / Marika Prévosto 2021. Tous droits réservés