Expositions en cours

Elena Mazzi, Sur le cuivre, la cire, le fer, la glycine et la glace

Parco Arte Vivente, Turin (Italie)

15.06 - 23.10.2022

PrécédentSuivant

Communiqué de presse


Le PAV Parco Arte Vivente est heureux de présenter Sur le cuivre, la cire, le fer, la glycine et la glace : Elena Mazzi — 10 ans de paysages olfactifs, de laboratoires et de conversations, une exposition personnelle d'Elena Mazzi organisée par Marco Scotini.


La relation entre les zones géographiques à risque et les communautés qui les habitent inspire les pratiques d'Elena Mazzi (1984) qui démantèlent et défient les dichotomies épistémiques de la modernité, nous incitant à envisager une nouvelle relation écologique entre la nature, la culture et notre monde. Mazzi recueille des cas de terrain, de lieux de travail et de laboratoires mobiles, et utilise différents ensembles de procédures, des échanges interdisciplinaires, des vocabulaires indigènes et spécialisés afin de surmonter les limites des environnements dans lesquels les connaissances produisent et sont produites. Conformément à l'idée d'opposer « science d'État » et « science nomade » (Deleuze et Guattari), les recherches d'Elena Mazzi rejoignent ce dernier modèle théorique.









































 


















































English
























Expositions en cours et à venir

Elena Mazzi entre dans les champs artistiques, anthropologiques et scientifiques avec une approche de « bailleur », une démarche rhizomatique où, au fil du temps, les circonstances permettent l'émergence de boîtes à outils, de liens interdisciplinaires et d'interlocuteurs possibles. L'objectif est de trouver une réponse non conventionnelle aux urgences écologiques, à l'extractivisme néolibéral et à l'effondrement de la biodiversité, en recherchant de nouvelles voies imaginatives d'interconnexion, d'intersection et de corrélation mutuelle au-delà du monopole cognitif des savoirs occidentaux. Dans son contenu et ses méthodologies, l'horizon stratégique de son travail est celui de la sensibilisation des sujets concernés à l'importance de la dimension écosystémique et des « références circulantes » (Bruno Latour) qui peuplent la société.

Le titre de l'exposition identifie ce processus additif d'ateliers multiples à partir de matières premières. Dans le travail d'Elena Mazzi, à travers la conjonction des arts visuels avec des solutions et des tactiques désignées par des disciplines telles que la géographie, les sciences sociales et l'anthropologie, la pratique artistique devient action au sein des communautés.

En effet, on retrouve la communauté (large mais spécifique) des scientifiques rencontrés lors de la création de Copperalities (2022, générée dans le cadre du projet de recherche Visualisations Scientifiques : Impact sur la Pratique, développé à la Libera Università de Bolzano-Bozen) ; les communautés d'abeilles et d'humains dans le projet sur l'apiculture nomade En Route vers le Sud (2015, réalisé en collaboration avec Rosario Sorbello), tandis que, avec The Upcoming Polar Silk Road (2021), le concept de communauté s'élargit pour inclure une dimension géopolitique. Enfin, la communauté locale est au cœur du projet Smellscapes, créé pour cette exposition dans le but de valoriser la dimension olfactive et la culture matérielle, botanique et gastronomique du territoire par le biais de créations dans un laboratoire d'essences qui se présentent comme des représentations participatives du quartier.

Le 5 juillet, le PAV accueillera Soils Matter, une rencontre interdisciplinaire consacrée à la relation entre les pratiques artistiques, la science et le sol, promue et organisée par le groupe de recherche Visualisations scientifiques : impact sur la pratique de la Libera Università de Bolzano-Bozen.

Elena Mazzi (Reggio Emilia, 1984) a étudié à l'Université de Sienne, IUAV à Venise et à l'Institut Royal d'Art de Stockholm. Ses œuvres ont été exposées dans des expositions individuelles et collectives, notamment : der TANK (Bâle), MADRE (Naples), ar/ge kunst (Bolzano), Sodertalje Konsthall (Stockholm), Whitechapel Gallery (Londres), BOZAR (Bruxelles), le Museo del Novecento (Florence), le GAMeC (Bergame), le MAMbo (Bologne), le Sonje Art Center (Séoul), le Palazzo Fortuny (Venise), la 16e Quadriennale de Rome, la 14e Biennale d'Istanbul, la 17e Biennale méditerranéenne BJCEM et la Fondazione Bevilacqua La Masa à Venise. Elle a également été lauréate, entre autres, de Cantica21, parrainé par le ministère italien des Affaires étrangères et le ministère de la Culture, et de de la 7e édition du Conseil italien parrainé par le ministère italien de la Culture.

L'exposition a été réalisée avec le soutien de la Compagnia di San Paolo, de la Fondazione CRT, de la Regione Piemonte, de la Città di Torino et du projet [N.A!].












Nancy Holt, Sun Tunnels, 1973-76. Great Basin Desert, Utah, USA. Collection Dia Art Foundation with support from Holt/Smithson Foundation © Holt/Smithson Foundation and Dia Art Foundation, licensed by Artists Rights Society (ARS), New York



Exposition du 15 juin au 23 octobre 2022.  Parco Arte Vivente (PAV), Via Giordano Bruno 31 - 10134 Turin (Italie). T +39 011 318 2235.







 











 





 



























 





 











Elena Mazzi, Sur le cuivre, la cire, le fer, la glycine et la glace, PAV Turin, Italie

© ArtCatalyse International / Marika Prévosto 2022. Tous droits réservés