Expositions à venir

Cappadox Festival, Silence

Cappadoce (Turquie)

14.06 - 09.07.2018


Suivant

Communiqué de presse

 

Dans notre ère de «post-vérité» où les mots ont perdu leur poids, quelles significations potentielles le silence peut-il avoir?

Le silence est-il un état d'esprit? Ou un changement d'esprit?

Est-ce un désir de tranquillité ou de tranquillité d'esprit dans un monde imprégné de bruit? Est-ce un échappatoire ?

Est-ce une invitation à une compréhension plus profonde? Favorise-t-il une prise de conscience engagée pour atteindre une compréhension fondamentale du monde aux limites du langage et du sens?

Est-ce la peur? Ou l'oppression?

Le silence agit-il comme une perturbation, une rupture ou une pause? En turc, cela se lit comme «sans son». Mais est-il possible de faire l'expérience d'un environnement littéralement pur et sans son?





























 


















































English








ArtCatalyse Expositions internationales Cappadox Festival, Silence - Cappadoce (Turquie)

© ArtCatalyse International / Marika Prévosto 2018. Tous droits réservés

Principalement utilisé pour décrire des sons ambiants aléatoires, le silence a des myriades de connotations divergentes et contrastées, offrant des multitudes de significations métaphoriques. Cela peut être une forme de communication, un type particulier d'énoncé. Le silence peut indiquer une approbation ou une désapprobation; il peut exprimer le chagrin, l'horreur, la honte, la colère, mais aussi l'acceptation, le respect, l'intimité, la joie. Cela peut être:


"... le silence engourdi d'une profonde dépression; le refus de la bonté de la parole; le silence héroïque du prisonnier politique, qui refuse de donner les noms de ses camarades, même sous la torture extrême; le silence gardé des citoyens qui doivent subir une surveillance constante sous le règne de l'Etat policier; le silence de la timidité; le silence de l'attention intense; le silence de la prière ... "[1]


"Il n'y a rien de tel qu'un espace vide ou un temps vide. Il y a toujours quelque chose à voir, quelque chose à entendre », dit John Cage, pour qui le silence n'était jamais absolu.


Cage a placé le silence au cœur de ses opérations de hasard dans la construction de la temporalité dans sa musique aléatoire. Il a radicalisé son approche en 1952 avec sa performance révolutionnaire de 4'33 ". Le jour de la première, le public était assis dans un «pur silence», attendant sa nouvelle composition. Les sons environnementaux qui ont existé par le fait d’être assis et en attente sont devenus la pièce; habituellement, le silence marque le début ou la fin d'une performance, cependant, dans 4'33 ", le silence a été la performance. Soulignant des sons involontaires et non notés, 4'33 " appellait à une prise de conscience de ce qui se passe autour de nous / à nous.


Apparaissant à la marge de la raison, le silence peut indiquer la présence d'une absence, l'indicible ou l'irreprésentable.


Theodore W. Adorno a écrit après l'Holocauste que «écrire de la poésie après Auschwitz est barbare» [3], tout en écrivant: «le besoin de prêter la voix à la souffrance est la condition de toute vérité.» Pour Adorno, le silence peut marquer la rupture dans l'histoire / le temps, et inversement, cela peut indiquer la répression de l'impulsion primordiale de l'homme à exprimer la vérité. De même, Michel Foucault considère l'acte de garder le silence comme une question d'oppression. [4] Pour sa part, Susan Sontag dit que lorsque «le prestige de la langue tombe, celui du silence augmente» [5] en référence à la culture dominée par les médias.


Alors, qu'est-ce que le silence?


Avec sa formation géologique extraordinaire et son histoire multistratifiée, la Cappadoce est un lieu exceptionnellement chargé. Cappadox 2018 est une invitation à expérimenter ce que le silence peut nous dire au milieu de cette géographie unique.


Commissaires: Fulya Erdemci, Ilgın Deniz Akseloglu (Commissaire associé)


[1] David Michael Kleinberg-Levin, "Before the Voice of Reason: Echoes of Responsibility in Merleau-Ponty's Ecology and Levina's Ethics," Suny Press, 2008, pg.100.
[2] John Cage, Silence, Wesleyan University Press, 2013, pg.8.
[3], [4] Steven L. Bindeman, "Silence in Philosophy, Literature, and Art," Koninklijke Brill NV, Leiden, 2017, pp.130 -131.
[5] Ibid. 2.



Nermin Er, Listen Series, 2017. Photo: Furkan Temir.


Nermin Er, Listen Series, 2017. Photo: Furkan Temir.

Exposition du 14 juin au 9 juillet  2018. Cappadocce (Turquie).

Pour plus d’informations : http://www.cappadox.com/