Expositions en cours

Broken Symmetries

FACT, Liverpool (Royaume Uni)

22.11.2018 - 03.03.2019

PrécédentSuivant

Communiqué de presse

 

Du 22 novembre 2018 au 3 mars 2019, FACT Liverpool présente en avant-première Broken Symmetries, une nouvelle exposition internationale d’œuvres d’art explorant les liens entre l’art et la science et la manière dont elles peuvent contribuer à révéler des éléments cachés de notre monde.







































 


















































English








Broken Symmetries est composé d’œuvres d’art qui revisitent les faits scientifiques - évaluant nos notions de réalité et la manière dont nous parvenons à considérer quelque chose comme "certain". Ces œuvres interrogent sur notre connaissance réelle du monde qui nous entoure et sur la manière dont nous pouvons commencer à en découvrir de nouveaux aspects en adoptant une perspective différente.

Les dix artistes internationaux présentés dans Broken Symmetries, choisis par Mónica Bello et José-Carlos Mariátegui, sont : Julieta Aranda, Diann Bauer, James Bridle, Juan Cortés, hrm199, Yunchul Kim, Lea Porsager, Suzanne Treister, Semiconductor et Yu-Chen Wang .

Au cours des dernières années, le CERN à Genève - le plus grand laboratoire de recherche scientifique fondamentale au monde - a encouragé de nouveaux modèles de collaboration entre arts et sciences dans le contexte du laboratoire. Le prix Collide International Residency est l’un des principaux programmes artistiques au CERN depuis 2011, en collaboration avec FACT depuis 2016. Dans le cadre de ce programme, les artistes sont invités à passer du temps avec des physiciens et des ingénieurs des particules: ces rencontres génèrent des collisions créatives qui viennent enrichir et diversifier la pensée scientifique, tout en fournissant des ressources infinies pour la pratique artistique. Broken Symmetries rassemble quelques-unes des œuvres développées au cours des trois dernières années de ce programme.

Coproduite par CCCB, Barcelone, le lieu unique, Nantes et iMAL, Bruxelles, l'exposition se déplacera dans chacun de ces lieux en 2019-2020.

Lesley Taker, responsable des expositions chez FACT, a déclaré: « Plus que jamais, il devient essentiel de comprendre que le monde qui nous entoure n'est plus ce qu'il semble et que notre existence repose en grande partie sur des récits évolutifs. Nous sommes ravis de nous associer à un tel projet collaboratif qui a vu des artistes travailler avec la science pour créer des œuvres dans lesquelles certaines des questions les plus urgentes de notre époque se confrontent à la pointe de la recherche scientifique. »

Parmi les œuvres présentées dans l’exposition, citons la cascade de Yunchul Kim, qui explore la matière en capturant le motif des muons: des particules subatomiques chargées électriquement. En mettant en évidence les schémas de mouvements et de réactions résultant de collisions de particules invisibles dans une réalité physique, Kim explore la fluidité en tant que moyen d'investigation des matériaux et de l'état particulier de la matière. Les éléments, étrangement beaux, ne représentent pas seulement une expérience cinétique, mais créent également un organisme vivant qui interagit avec son environnement, grâce à la détection de ces particules invisibles et fondamentales.

L’œuvre unique de hrm199 imagine une situation en 4250, où la communication parlée devient archaïque et caduque à cause de phénomènes surnaturels, mystiques et spirituels. L’oeuvre explore le langage en tant que technologie humaine, s'inspirant de l'incantation, du rituel et de la relation entre mot écrit et parlé. À travers cette série de stimuli sensoriels, hrm199 vise à examiner les limites de la façon dont le langage humain peut donner un sens aux choses, en particulier les contradictions de sens qui peuvent survenir lorsqu'il est utilisé pour décrire la science fondamentale.

Mónica Bello, conservatrice et directrice des arts au CERN, a déclaré: «Le processus d'apprentissage par la découverte des arts et des sciences en fait un partenaire idéal pour les travaux interdisciplinaires. Les œuvres présentées dans cette exposition sont le résultat de trois années de dialogue intense entre les artistes en résidence de Collide International et les physiciens du CERN. Il illustre la manière dont scientifiques et artistes peuvent travailler ensemble pour créer une culture qui explore les questions relatives à l’univers dans lequel nous vivons. "

Broken Symmetries est coproduit par ScANNER (Réseau des sciences et des arts pour les nouvelles expositions et recherches) au CERN (programme artistique de l’Organisation européenne pour la recherche nucléaire, Genève); FACT (Fondation pour l'art et la technologie créative, Liverpool); CCCB (Centre de Culture Contemporaine de Barcelone); le lieu unique (Centre de culture contemporaine - Nantes) et iMAL (laboratoire interactif des arts médiatiques, Bruxelles). Avec le soutien complémentaire de l'Université de Liverpool et de l'Université John Moores de Liverpool.















Exposition du 22 novembre 2018 au 3 mars 2019. FACT (Foundation for Art and Creative Technology), 88 Wood Street  - Liverpool L1 4DQ (RU). Ouverture du mardi au dimanche de 11h à 18h.











 







 











 





 



























 





 











Installation view of Yunchul Kim,  Cascade (2018)  at KCCUK. © Mark Blower.



Installation view of Yunchul Kim,  Cascade (2018)  at KCCUK. © Mark Blower. 	Broken Symmetries, FACT, Liverpool

© ArtCatalyse International / Marika Prévosto 2018. Tous droits réservés