Archives 1er semestre 2013

Ana Mendieta, Elle a trouvé l’amour
Musée d’art contemporain, Rivoli (Italie)

30.01 - 05.05.2013


Précédent Suivant

English


Traduction du communiqué de presse E-Flux


Ana Mendieta, She Got Love, est une rétrospective d'envergure européenne dédiée à l'artiste cubanao-américaine Ana Mendieta (1948-1985). Le projet, dont le commissariat est assuré par Beatrice Merz  et Olga Gambari, a pour ambition de présenter l'artiste comme une pionnière de la performance, de la vidéo, du body-art, de la photographie, du land art et de la sculpture au 20ème siècle. L'une des principales contributions de Mendieta est une synthèse de ces disciplines dans un nouveau langage visuel qui a influencé toute une génération de jeunes artistes.



Exposition du 30 janvier au 5 mai 2013. Castello di Rivoli Museum of Contemporary Art, Piazza Mafalda di Savoia – 10098 Turin (Italie). Tél. : +39 (0)11 95 65 280. Ouverture tous les jours de 10h à 19h.


Ana Mendieta, Elle a trouvé l’amour, Castello di Rivoli, Rivoli

© ArtCatalyse International / Marika Prévosto 2013. Tous droits réservés

Ana Mendieta, Silueta de Cohetes, 1976. Lifetime color photo, 20.3 x 25.4 cm. Fondazione per l’Arte Moderna e Contemporanea CRT on loan at Castello di Rivoli and GAM.

Ana Mendieta, Silueta de Cohetes, 1976. Lifetime color photo, 20.3 x 25.4 cm. Fondazione per l’Arte Moderna e Contemporanea CRT on loan at Castello di Rivoli and GAM.


A travers plus d'une centaine d'oeuvres de Mendieta produites entre 1972 et 1985, l'exposition présente son vocabulaire très personnel qui associe le visionnaire et le matériel, le magique et le poétique, le politique et le progressiste. L'identité de Mendieta en tant que femme a nourri son travail artistique, depuis son enfance à Cuba jusqu'à sa carrière en tant qu'artiste féminine emblématique aux Etats-Unis. Elle a abordé diverses questions, telles l'existence individuelle, la vie et la mort, la violence, l'amour, le sexe, la re-naissance, l'exil, d'une manière cohérente qui se transcendait vers l'universel et le spirituel. Insérant souvent son corps dans la nature, Mendieta a travaillé dans divers lieux, de Cuba aux Etats-Unis et en Italie, explorant un héritage à la fois personnel et collectif. Un élément distinctif récurrent dans toute son œuvre est une silhouette féminine typique, ou siluetta, auto-portrait essentiel créé avec de la terre, de la boue, des plumes, des fleurs, des feuilles, des cendres, de la poudre, des branches, des coquillages, de l'herbe, de la glace, de la roche, de la cire, de la mousse, du sable, du sang, de l'eau et du feu. Ces formes hybrides créées pour la performance, la sculpture in situ, et la documentation expriment son désir de renouer avec une énergie éternelle et universelle cosmique où les ressources humaines, les sciences naturelles et la composante divine coexistent.


Chaque performance est présentée comme un environnement profond et enveloppant décrit à travers la vidéo, des croquis, des photographies et des notes, donnant les clés du lieu d'origine à la fois mental et physique de l'oeuvre. Le titre de l'exposition, Elle a trouvé l'amour, est issu de l'une des œuvres cinématographiques de Mendieta où l'artiste griffonne ces mots en rouge sang sur une porte blanche. Elle fait partie des nombreux films réalisés par l'artiste dont une sélection est présentée dans l'exposition.


La date de l'exposition correspond à la sortie en première mondiale de Itali-ana, Mendieta in Rome, un documentaire sur la carrière artistique de Mendieta pendant ses années de résidence à l'American Academy de Rome. Le film est produit par Corazon Pictures et réalisé par Raquel Cecilia Mendieta. Ce film documentaire sera projeté tout au long de l'exposition.