Archives 1er semestre 2016

A la surface de la Terre

Röda Sten Konsthall, Göteborg (Suède)

11.06 - 04.09.2016

PrécédentSuivant

Traduction du communiqué de presse E-Flux

 

Röda Sten Konsthall présente A la surface de la Terre, une exposition collective internationale d’artistes dont les pratiques étudient l'évolution de la conscience du paysage à l’ère de l'anthropocène.

Admettant que la terre est entrée dans une nouvelle époque géologique - l'ère dite de l'anthropocène - l’humanité vit aujourd'hui dans des paysages radicalement transformés. Comme les séparations modernistes classiques entre culture / nature, urbain / rural, intérieur / extérieur, sujet / objet et naturel / artificiel ont commencé à se dissoudre, de nouvelles configurations de paysages apparaissent, non moins causées par le changement climatique mondial. La nature, l'homme et la technologie sont tout simplement devenus des entités se chevauchant - un fait qui dans une profonde mesure défie l'humanité de s’orienter vers des états nouveaux et modifiés de l'être.
















































English




L’exposition A la surface de la terre se compose à la fois d’oeuvres anciennes et de pièces récement commandées sous la forme d’installations de grande échelle in situ, de vidéos, sculptures, peintures, dessins et photographies. Observant l'expérience humaine sur la terre depuis un point de vue esthétique, les artistes de l'exposition négocient ce défi en fournissant des approches poétiques, performatives, scientifiques et même humoristiques à leur travail. Par exemple, le public est invité à s'imaginer dans le corps d'une montagne, pour assister aux efforts héroïques pour préserver la neige de la fonte ou empêcher une île de flotter au loin, et comprendre la forêt amazonienne comme un sujet vivant avec ses propres droits juridiques.

En examinant les paysages de la planète comme des prismes d'expérience, des réflexions idéologiques et des modes de réalisation de la mémoire, A la surface de la Terre cherche à provoquer une nouvelle compréhension imaginative sur la façon dont - sur le plan émotionnel et sensoriel - nous réagissons envers les paysages transformés de l'anthropocène.

A la surface de la Terre constitue le deuxième volet du programme de Röda Sten Konsthall sur l’Anthropocène, après l'exposition Tides of Time du groupe d'artistes finlandais IC-98. La dernière exposition sera une exposition personnelle de l'artiste turque Pinar Yoldas au début de l’automne 2016.

Artistes participants :
Rosa Barba (Italie), Ursula Biemann et Paulo Tavares (Suisse / Brésil), Bigert & Bergström (Suède), Tiril Hasselknippe (Norvège), Marie Kølbæk Iversen (Danemark), Ferdinand Ahm Krag (Danemark), Astrid Myntekær (Danemark), Reynold Reynolds et Patrick Jolley (Etats-Unis / Irlande), Onishi Yasuaki (Japon)

Commissaire d’exposition : Aukje Lepoutre Ravn

Programme du Röda Sten Konsthall 2016 : L’Anthropocène


Nous vivons à une époque où il est de plus en plus évident que l'activité humaine au cours des 200 dernières années a modifié la planète à un point tel que nous vivons maintenant dans une nouvelle ère géologique: l'anthropocène. Le terme Anthropocène a été inventé en 2000 par l'écologiste Eugene F. Stoermer et le chimiste de l'atmosphère Paul Crutzen, en faisant valoir que, dans l'avenir, nous serons en mesure de retracer l'empreinte humaine de la société d'aujourd'hui dans les glaciers, les rochers, les océans et les sédiments. L’accélération de ce phénomène est du à l'utilisation exponentielle des combustibles fossiles, à la population mondiale en augmentation massive, la forte urbanisation, l’augmentation du dioxyde de carbone et les niveaux de gaz méthane, ainsi que la bombe atomique. En conséquence directe de ces activités, nous rencontrons actuellement une dégradation systématique des milieux naturels et des systèmes écologiques à des échelles globales et locales. Tous ces événements soulignent le fait que l'humanité est devenue une force géologique dominante.

Pour l’année 2016 Röda Sten Konsthall a consacré son programme d'exposition à l’interrogation du concept et des notions de l'anthropocène. Grâce à divers projets artistiques, esthétiques, philosophiques et scientifiquement expliqués, Röda Sten Konsthall présente une série d'expositions et de programmes, avec des conférences, des projections, des séminaires, des ateliers et des performances qui traitent, débattent et remettent en question les conditions dont l'humanité comprend et façonne sa relation avec la planète Terre.

Que signifie exister à une époque dominée par les humains? Comment pouvons-nous adapter nos environnements, les paysages, les villes et les communautés sociales face à la crise écologique actuelle? Avons-nous rendu la Terre un endroit meilleur ou pire pour vivre? Quel rôle l'art contemporain peut-il jouer dans le cadre de l'apprentissage de l'anthropocène?



Exposition du 11 juin au 4 septembre 2016. Röda Sten Konsthall, Röda Sten 1 - 41451 Göteborg (Suède). Ouverture du mardi au dimanche de 12h à 17h, le mercredi de 12h à 19h.




 





 



























 





 











A la surface de la Terre, Röda Sten Konsthall, Göteborg

© ArtCatalyse International / Marika Prévosto 2016. Tous droits réservés