Archives 1er semestre 2015

Lois Weinberger

Kunsthalle Mainz (Allemagne)

20.03 - 06.09.2015

Précédent Suivant

Traduction du communiqué de presse E-Flux


Né au Tyrol en 1947, Lois Weinberger est un artiste original à bien des égards. En dépit de son succès considérable, de sa participation à la documenta X et à la Biennale de Venise en 2009, il reste fidèle à son rôle d'outsider du marché de l’art, quelqu'un qui ne se plie pas à la façon habituelle de faire les choses, mais choisit plutôt son propre chemin.




























English
Deutsch




Un élément essentiel du travail de Weinberger est son point de vue extérieur, qui est nourri par son affinité pour les plantes sauvages qui envahissent rapidement des parcelles perturbées ou abandonnées de la terre et sa relation étroite avec la nature. Cela ne doit pas être compris comme une échappatoire à la civilisation, mais plutôt comme une relation critique. Dans le même temps, le travail de Weinberger explore aussi le sens de concepts tels que la nature, la culture, l'ordre ou le chaos. Ce point de vue est particulièrement clair dans ses Wild Cubes: des cages en acier qui n’entourent rien, mais l'humanité y est cadenassée. Weinberger livre un espace désert; il se libère de l’urbain et interroge l'effort omniprésent de l'homme pour tout contrôler. Le concept de la nature n'a pas nécessairement à être opposé à la culture; Weinberger nous montre où la nature et la culture entrent en contact, tout en rendant évidentes les frontières entre ces deux concepts.







Simryn Gill, Hugging the Shore, NTU Centre for Contemporary Art Singapore

© ArtCatalyse International / Marika Prévosto 2015. Tous droits réservés

Exposition du 20 mars au 6 septembre 2015. Kunsthalle Mainz, Am Zollhafen 3-5 - 55118 Mainz (Allemagne). Tél.: +49 6131/12 69 36. Ouverture du mardi au vendredi de 10h à 18h, mercredi de 10h à 19h, samedi ete dimanche de 11h à 18h.












 





 











© Lois Weinberger, Das überplflanzen ist ein mit ihnen, 1997

© Lois Weinberger, Das überplflanzen ist ein mit ihnen, 1997

Bien qu'au premier abord des matériaux et sites spécifiques paraissent au premier plan des oeuvres de Weinberger, ils peuvent également être envisagés comme des métaphores écologiques et sociales. Alors qu’à la création artistique est traditionnellement attribuée une place d'honneur, Weinberger accorde une importance à la croissance incontrôlée. Sa méthode de travail est donc systématiquement différente de la production artistique classique. Il ne crée pas des peintures ou des sculptures; au contraire, il crée des espaces qui peuvent se développer sur eux-mêmes, ou présente des documents sur des situations dans le monde réel qui confrontent le spectateur à des questions politiques et philosophiques fondamentales.


© Lois Weinberger, Garden, 1994

© Lois Weinberger, Garden, 1994

Dans une perspective historique, le musée – mais aussi l’atelier de l’artiste - fonctionne comme un espace protégé dans lequel la représentation du monde peut être négociée à partir d'une distance de sécurité. Cependant, le travail de Weinberger obéit à d'autres règles. Il passe directement dans le monde extérieur et amène l'incontrôlé dans l'exposition, afin de démystifier et contrecarrer la mise en forme totale exagérée du monde. Il évoque de manière impressionnante la crainte générale de perdre le contrôle sur la diversité et la liberté de la croissance sauvage.


© Lois Weinberger, Invasion, 2013

Commissaires d’exposition : Thomas D. Trummer et Samuel Fath