La nouvelle génération du Street Art, Kunsthallen Brandts, Odense
La nouvelle génération du Street Art,  Kunsthallen Brandts, Odense

La nouvelle génération du Street Art, 25ème anniversaire
Kunsthallen Brandts, Odense (Danemark)

07.09 - 25.11.2012











Précédent Suivant

English


Traduction du communiqué de presse


La ligne d’horizon d’une grande ville, avec les façades et les pignons de ses habitations, est en cours de construction au Pilar Hall de la Kunsthalle Brandts à Odense. Avant que ses futurs hôtes ne s’installent dans cette ville factice, un groupe d’artistes masqués doit occuper le hall et décorer les murs des maisons avec des litres et des bombes de peinture et des milliers de perles.


Le street art est apparu dans les ghettos américains dans les années 1970, à la fois expression artistique et actions menées dans une démarche clairement politique. Pendant la décennie suivante le street art est arrivé en Europe et touché le Danemark au milieu des années 1980. Suivi du hip hop, du rap et de la break dance, le mouvement est devenu une culture underground spécifique. Aujourd’hui, ses artistes sont également invités dans des galeries et autres lieux d’exposition et, malgré leur anonymat, plusieurs artistes sont devenus célèbres. La Kunsthalla Brandts en présente quelques-uns pour cette exposition.


Ce n’est qu’à de rares occasions que le centre d’art présente des œuvres d’artistes n’ayant pas d’origine artistique « académique ». Elle est cependant impatiente d’accueillir les street artistes car ils sont tout aussi talentueux que les autres quand il s’agit d’être imaginatif, plein d’humour et de provocation.


Les artistes invités

Miss Take (Danemark) est connue pour ses portraits de grand format sur les façades et pignons des maisons. Elle va créer une œuvre dans l’espace de la Brandts. Otto Maja (NIMI) (Finlande), artiste mural, contribuera à une fresque de 12 mètres de long. Son thème est gardé secret jusqu’à l’ouverture. Mentalgassi (Allemagne) est connu pour son investigation des barrières métalliques, qui ajoute une dimension dynamique à ses œuvres. OEPS Crew (Danemark) présentera un train de 14 mètres de long couvrant un mur entier. Il sera constitué de perles. Slinkachu (Angleterre) va exposer des photographies représentant de petits personnages de bande dessinée mis en scène dans des environnements différents. Le collectif Space Invaders (France) installera une pièce exemple de leur pratique qu’ils appellent le « RubikCubism ». Tejn (Danemark) est connu pour ses petites sculptures métalliques qu’il enchaîne à des objets comme les supports de bicyclettes et les barrières. Toasters (Angleterre) élabore des pièces modernistes aux couleurs vives qui ont décoré le hall d‘entrée du 20 au 22 août. Autres participants : Bujahuli (NIMI) (Finlande), M. Wisniewski & Rolf pour des peintures murales dans le hall d’escalier et le premier étage. Enfin trois artistes d’Odense décoreront un certain nombre de conteneurs fournis par la société Odense Waste Management.




































English


Exposition du 7 septembre au 2 novembre 2012. Rio de Janeiro, divers lieux (Brésil).

© ArtCatalyse International / Marika Prévosto 2012. Tous droits réservés


Expositions internationales en cours

Le nom OiR, "Rio" épelé à l'envers, se réfère précisément à l'idée de penser à la ville d'une autre manière. Le projet vise à relancer et rafraîchir la tradition d'appeler le regard d'un étranger sur le paysage de Rio de Janeiro, initiée lorsque les aventuriers et les explorateurs européens des premières expéditions ont amarré leurs bateaux dans la baie pour tenter d'explorer et de traduire les mystères de ce nouveau territoire. Plus récemment, cette tradition a été reprise dans les essais de penseurs illustres tels que l'anthropologue franco-belge Claude Lévi-Strauss et l'écrivain autrichien Stefan Zweig.

Selon Dantas, l'art public a aussi un aspect social important, car « il rassemble les gens de différentes classes sociales autour d'un concept qui leur redonne la faculté d'ouvrir les yeux à la nouveauté et à leur patrimoine propre, tout en créant des espaces uniques, des lieux de réunion et des points de repère dans la ville. »

Les oeuvres réalisées dans la phase initiale du projet sont inspirées par le thème "Le Milieu", qui, selon les mots du conservateur, se concentre sur « l'espace que nous occupons, ce qui nous unit.. »







Exposition du 7 septembre au 25 novembre 2012. Kunsthallen Brandts, Brandts Torv 1 - 5000 Odense (Danemark). Ouverture du mardi au dimanche de 10h à 17h, nocturne le jeudi jusqu’à 21h.








© ArtCatalyse International / Marika Prévosto 2012. Tous droits réservés

Archives 2ème semestre 2012