Archives 2ème semestre 2013

Jeff Wall, Visibilité

Tel Aviv Museum of Art, Tel Aviv (Israel)

12.09.2013 - 25.01.2014

Précédent Suivant

English


Traduction du communiqué de presse E-Flux

 


Jeff Wall est l'un des artistes les plus importants et fascinants travaillant dans le domaine de la photographie, et sans doute l'un des responsables du positionnement de la photographie à l'avant-garde de la scène artistique contemporaine. Son travail a influencé de nombreux artistes et contribué à façonner le discours critique contemporain sur la photographie. Au cours des trois dernières décennies, Wall a présenté de nombreuses expositions, avec des rétrospectives à la Tate Modern de Londres et au Museum of Modern Art de New York.

Exposition du 12 septembre 2013 au 25 janvier 2014. Tel Aviv Museum of Art,Lilly & Yoel Moshe Elstein Multi-Purpose Gallery, Herta and Paul Amir Buiding, 27 Shaul Hamelech Boulevard - Tel Aviv 61332. Tél.: +972 (0)3 60 77 020. Ouverture lundi, mercredi, samedi de 16h à 16h; mardi, jeudi de 10h à 22h; vendredi de 10h à 14h.

Coup de Ville, Centre de Sint-Niklaas

© ArtCatalyse International / Marika Prévosto 2013. Tous droits réservés

L'exposition de Jeff Wall au Musée d'Art de Tel Aviv comprend des œuvres de ses débuts à nos jours, utilisant diverses techniques. Certaines sont des photographies de rue dans un style quasi- documentaire, dont certaines évoquent des références complexes à l’histoire de l’art et à la culture. D'autres photographies sont mises en scène ou reconstruites dans un style " cinématographique " , ce qui brouille la distinction entre le banal et le spectaculaire, entre le documentaire et le fantastique, oscillant entre l'obscurité du film noir et la simplicité du quotidien. En plus d'un grand choix d’œuvres de Wall bien connues, qui sont souvent composées d'une multitude de scènes jouées, soigneusement traitées pour créer une image à grande échelle dans une boîte lumineuse, l'exposition présente également des photographies couleur et noir et blanc réalisées surtout dans la dernière décennie. Ces grands tirages impressionnants, mesurant jusqu'à trois mètres et plus et d’un réalisme photographique remarquable, offrent une expérience visuelle unique.


La subversion par Wall des conventions artistiques et des formes photographiques génériques acceptées est dans une certaine mesure une prise de conscience du rôle attribué par Charles Baudelaire à l'artiste comme «le peintre de la vie moderne», qui reflète la vie telle qu'elle est et distille la beauté éternelle de l'éphémère. Wall se réfère à l'instant qui passe et à la vie quotidienne, mais en dépit de l'apparence sur le vif de ses photos, ce ne sont pas les images d'un « moment décisif ». Son élusion des clichés de la photographie documentaire sous-tend son style quasi- documentaire. Il informe également sa pratique cinématographique, qui implique une reconstruction minutieuse des situations évoquées à partir de la mémoire et des impressions passées. Dans ces œuvres, Wall attire l'attention à la fois sur le traitement mental et technique de l'image, en insistant sur sa distance de la perception automatique ou occasionnelle.






Jeff Wall, After 'Invisible Man' by Ralph Ellison, the Prologue, 1999–2000. Transparency in lightbox, 174 x 250.5. Courtesy of the artist.

Jeff Wall, After 'Invisible Man' by Ralph Ellison, the Prologue, 1999–2000. Transparency in lightbox, 174 x 250.5. Courtesy of the artist.