Archives 1er semestre 2019

Elia Nurvista, Früchtlinge

Künstler Bethanien, Berlin (Allemagne)

18.01 - 10.02.2019

Communiqué de presse

 

Elia Nurvista utilise différents médias pour se concentrer sur les problèmes et les discours autour de la nourriture et de l'alimentation. Son approche interdisciplinaire et communautaire repose sur l’idée que la nourriture et l’alimentation sont intrinsèquement liées à des niveaux plus abstraits de politique, de société et de culture. Elle a fondé le groupe d'études interdisciplinaire Bakudapan, qui étudie la signification de l'alimentation dans des contextes sociopolitiques, économiques et culturels à l'échelle locale et mondiale.














































 


















































English
Deutsch







Exposition du 18 janvier au 10 février 2019. Küstlerhaus Bethanien, Kottbusser Strasse 10 - 10999 Berlin (Allemagne). Ouverture du mardi au dimanche de 14h à 19h.
















 







 











 





 



























 





 











Joan Jonas, Ils viennent à nous sans un mot, FMCAC, San Francisco

Le projet d’exposition Früchtlinge d’Elia Nurvista au Künstlerhaus Bethanien présente ses réflexions sur les migrants et les réfugiés. Elle a étudié diverses initiatives en faveur des réfugiés à Berlin pour apprendre comment ils perçoivent notre société, qui est étrangère à leur point de vue. Les œuvres résultant de cette expérience reflètent notre attitude souvent ambiguë vis-à-vis de ce qui nous est étranger: alors que les articles de luxe «exotiques» et les aliments tels que les fruits tropicaux sont considérés comme positifs et précieux, les personnes qui arrivent en tant que réfugiés de ces mêmes pays sont rejetés comme étant «étrangers» et leur nature «exotique» est parfois même perçue comme une menace. Elia Nurvista dépeint cette ambiguïté avec une ironie subtile, par exemple en apposant des sceaux et des labels de qualité officiels contemporains sur des natures mortes d’anciens maîtres ou des images historiques du «noble sauvage», ajoutant ainsi une couche de sens humoristique et critique et les transformant en nouvelles oeuvres indépendantes. Outre les collages, l’exposition d'Elia Nurvista présente un certain nombre de petites sculptures réalisées à partir d'une pâte grossière composée de farine, d'eau et de sel et inspirées des grandes arcades et des portails illustrés sur les billets en euros, qui symbolisent le caractère extérieur de l'Europe et sa volonté de coopérer avec la communauté internationale. Elle travaille également sur un film d'animation qui révèle les effets étranges des règles automatisées et des procédures de sélection.

Elia Nurvista est née à Yogyakarta, en Indonésie, en 1983, où elle vit et travaille. Elle a obtenu un BFA de l'Institut des beaux-arts d'Indonésie à Yogyakarta et a fondé le groupe d'études interdisciplinaire Bakudapan en 2015. Elia Nurvista a participé aux programmes de résidence Koganecho Bazaar, Yokohama, Japon (2012), Politics of Food à la Fondation Delfina, Londres, Royaume-Uni (2014), Village d'artistes de Taipei, Taipei, Taiwan (2014) et LAB des chorégraphes, Künstlerhaus Mousonturm, Francfort, Allemagne (2016). Elle est actuellement boursière KfW Stiftung du programme international de studios au Künstlerhaus Bethanien.

Andrés Pereira Paz (Bolivie), Talya Lubinsky (Afrique du Sud) et Gladys Kalinchini (Zambie) figurent parmi les boursiers de la KfW Stiftung participant au programme international de studios au Künstlerhaus Bethanien pour la période 2018-2019.

KfW Stiftung est une fondation indépendante à but non lucratif créée en octobre 2012. Promouvoir la diversité culturelle est l'une de ses principales priorités. Pour promouvoir le dialogue interculturel, KfW Stiftung offre aux artistes d'Amérique latine, d'Afrique, du Moyen-Orient et d'Asie la possibilité de vivre et de travailler à Berlin pendant un an et de participer au programme international de studios du centre culturel international Künstlerhaus Bethanien.




















© ArtCatalyse International / Marika Prévosto 2019. Tous droits réservés

Elia Nurvista, Untitled, 2018. Using the Caravaggio painting Still Life with Fruit, ca. 1610.


Elia Nurvista, Untitled, 2018. Using the Caravaggio painting Still Life with Fruit, ca. 1610.