Archives 2ème semestre 2014

Elger Esser, L’âge d’or

Kewening, Berlin (Allemagne)

18.09 - 07.11.2014

Précédent Suivant

English



Traduction du communiqué de presse art-agenda


«Les images de Elger Esser sont saturées avec le temps, mais un temps qui place le moment dans le temps, dans une durée où le présent semble passé, et le passé semble présent et sans fin."












L'artiste allemand et étudiant à Becher Elger Esser, qui a grandi à Rome, présente à Berlin pour la première fois une série de nouvelles œuvres. Le sujet en est le Giardino di Ninfa, un jardin historique situé dans la partie sud de la capitale italienne qui par sa magie attirait déjà les peintres de la Renaissance comme Giorgio Vasari et plus tard des écrivains, tels que Gabriele d'Annunzio, Virginia Woolf et Truman Capote. A ce jour ce lieu est demeuré une source de fascination et d'inspiration pour les artistes et les poètes.


Les décors du jardin ont été aménagés dans les ruines de l'ancienne ville de Ninfa qui a été frappée par la peste au Moyen Age, puis abandonnée par ses habitants. Au cours des siècles, les bâtiments de Ninfa se sont dégradés et ont été envahis par la végétation. Au 16ème siècle, le cardinal Nicolas III chargea l'architecte Francesco Caetani Capriani d'aménager un parc dans les sites anciens de la ville. En dehors de la voûte ancienne, luxuriante des arbres, le jardin intègre aussi des parcelles de jardin classique à l’anglaise. Aujourd'hui, le Giardino di Ninfa est cultivé et entretenu par la Fondation Caetani, qui a été créée par Leila Caetani, la dernière héritière de la famille.


Les œuvres de Elger Esser reflètent le paysage aquatique unique du Giardino di Ninfa avec sa flore et sa faune, éveillant ainsi le monde de la mythologie antique à une vie nouvelle. On peut trouver déjà chez Pline le motif des nymphes émergeant de la rivière, un phénomène que le savant a cru qu'il avait observé à proximité du site historique. Dans ses photographies, Esser évoque le même paysage visionnaire et mythique en évoquant à nouveau le monde allégorique des vieux mythes qui se cachent derrière les murs de pierre cariés, des sous-bois et du proliférant paysage aquatique sauvage.


Toutes les photographies de la série Ninfa sont uniques. Elles ont été imprimées directement sur aluminium et contrecollées avec de la gomme laque. Elles résistent ainsi aux conventions des procédures d'impression photographiques classiques, oscillant entre les genres de la photographie et de la peinture. La combinaison d'une approche conceptuelle et d’une composition intemporelle peut être observée cependant également dans les œuvres récentes de l'artiste, poursuivant ainsi la tradition de ses photos de paysages et vedute d'une nouvelle manière.


Dans l'exposition en cours à Kewenig sont présentées pour la première fois  des vidéos de l'artiste consacrées à l'élément aquatique et à son mouvement. Dans des formats iPad, Esser met en scène la qualité particulière de l’eau et de ses multiples formes d'apparition dans le monde du jardin.


En 2010 Elger Essen a obtenu le Rhine Art Prize. En 2012, il a perçu une bourse de travail de la Hanse-Wissenschaftskolleg (HWK), Institute for Advanced Study, Delmenhorst.



Elger Esser, Ninfa—Alkyone, 2013. Directprint, AluDibond, Shellac, unique, 203 x 254 x 4.5 cm. © Elger Esser. Courtesy Kewenig, Berlin.

Elger Esser, Ninfa—Alkyone, 2013. Directprint, AluDibond, Shellac, unique, 203 x 254 x 4.5 cm. © Elger Esser. Courtesy Kewenig, Berlin.


Exposition du 18 september au 7 novembre 2014. Kewening, Brüderstr. 10 - 10178 Berlin (Allemagne). Ouverture du lundi au samedi de 10h à 18h.









© ArtCatalyse International / Marika Prévosto 2014. Tous droits réservés