Archives 1er semestre 2013

Ane Graff, Your Groundwater (Votre eau souterraine)
SKMU, Kristiansand (Norvège)

02.02.2013 - 28.04.2013

Précédent Suivant

English


Traduction du communiqué de presse E-Flux


Ane Graff est venue au  Sørlandets Kunstmuseum avec une exposition ambitieuse, qui marque dans sa pratique artistique une étape importante. Une nouvelle voie peut être tracée dans sa sombre série de travaux ayant pour thème la perte radicale. Ses sujets de recherche habituels – exploration des formes naturelles dans leur moindre détail, processus de décomposition, désintégration incessante et disparition définitive de quelque chose – ont pris une dimension personnelle en 2012 en raison d'un décès dans sa famille.


Exposition du 2 février au 28 avril 2013. SKMU Serlandets Kunstmuseum, Skippergata 24B - Kristiansand (Norvège). Tél.: +47 38 07 49 00. Ouverture du mardi au samedi de 11h à 17h, dimanche de 12h à 16h.


Le monde est à peu près âgé de six mille ans, Lincoln

© ArtCatalyse International / Marika Prévosto 2013. Tous droits réservés

L'eau souterraine constitue pour Ane Graff une métaphore pour la destruction à long terme. Lorsque les gouttelettes d'eau s'infiltrent dans la pierre, l'humidité peut lentement modifier et détruire la surface de la pierre ou de l'objet. Il y a quelque chose de radicalement incontrôlable dans la transformation d'une matière solide en liquide. Cet état peut signifier un danger, car lorsque les contours de quelque chose deviennent fluides, qu'est-ce qui peut encore contenir le contenu ? Sans frontières externes,  qu'est-ce qui vous définit comme un individu ? Qu'est-ce qui vous maintient ensemble ?



Ane Graff, The Blow (detail), 2012. Peinture à l’huile sur marbre, bois; dimensions variables. Photo: Roderick Hietbrinck. Courtesy Ane Graff and STANDARD.

L'exposition Votre eau souterraine (Your Groundwater) marque donc une nouvelle direction, mais aussi la poursuite tout à fait logique de sa pratique artistique à ce jour : comme précédemment, il s'agit d'un patient processus pour dissoudre un contenu et vider le sens. Graff étudie la manière dont un matériau ou un organisme est construit, comment il subit in processus de transition qui se traduit par un état de délabrement et de dissolution. A ce point elle ajoute dans le cycle de ce matériau une humanité physique et ajoute une dimension émotionnelle.

Dans l'exposition Votre eau souterraine, Ane Graff combine les pronoms personnels You/Your (Vous/Votre) avec un matériau naturel. Ce qu'elle a déjà fait dans une petite série, You Are My Marble, présentée récemment au Vigeland Museum d'Oslo. Se référant à un matériau comme s'il était un autre individu (particulier), elle perturbe une fois de plus la distinction entre les phénomènes humains et non-humains.

Ane Graff, The Blow (detail), 2012. Peinture à l’huile sur marbre, bois; dimensions variables. Photo: Roderick Hietbrinck. Courtesy Ane Graff and STANDARD.